.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I Need You - Oona

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Invité
Invité


MessageSujet: I Need You - Oona   Lun 30 Jan - 16:44

OONA ♛
EIVIND
Eivind marchait calmement, il prenait différente précautions. Fangorn était dense par endroit et la luminosité n’était pas vraiment là. Il devait donc faire attention de ne pas tomber dans un trou ou de ne pas laisser trainer ses pieds dans des racines. Le jeune rodeur devait aussi faire avec le froid qui lui mordait les joues et les doigts. Il avait donné sa cape à la jeune femme et il en ressentait le manque à chaque seconde qu’il passait. Cependant hors de question pour lui de penser à la reprendre, il préférait qu’elles soient toutes les deux au chaud. De toute façon, ce n’était que pour un moment, et puis tant qu’il marchait il n’allait pas congeler. Il se demandait bien l’idée qui avait pu passer par la tête d’Oona. Il la connaissait assez bien pour savoir qu’elle aimait se sentir fort mais il y avait tout de même des situations où il fallait apprendre à accepter de l’aide. Il n’avait rien à dire sur sa façon d’élever sa fille, ou plutôt la leur, ce droit il l’avait perdu… mais quand même. Il ne pouvait pas la laisser partir avec la petite en pleine nuit avec une température si glaciale. Tout ça pour une question d’orgueil ou de fierté. Heureusement, elle semblait avoir compris que c’était la meilleure des solutions. Elle pourrait faire son choix demain, Eivind n’avait qu’a espérer qu’elle soit toujours la quand il rentrerait de sa petite mission… il ne pouvait pas l’empêcher de vivre et de faire des choix, il avait déjà Essayer de la retenir et ça n’avait pas fonctionner, alors autant abandonner l’idée… et puis elle détestait par-dessus tout qu’on lui dise quoi faire, alors Eivind se contenterait de se taire.
Cependant, bien qu’il soit d’une nature calme et assez paisible, il y avait des choses qu’il fallait éviter de lui dire. Eivind n’allait pas se laisser traiter de la sorte, surement pas, car il était loin d’être aussi ingrat qu’elle le prétendait. Comment pouvait elle-même lui parler de la sorte. Heureusement il venait d’arriver au camp, ça allait éviter qu’elle fasse demi-tour avec le cheval. Eivind arrêta le hongre bai avant de poser son regard sur celui de la jeune femme. « Commet tu peux me dire ça ? C’est toi qui n’a pas répondu à ma lettre, toi qui est monté sur tes chevaux la dernière fois et qui est parti, je suis revenu, mais évidemment, tu n’as même pas daigné attendre, je comprends pourquoi, c’est logique vu la piètre opinion que tu as de moi… » Il soupira avant d’approcher le cheval de la maison. « Tu devrais rentrer… » A vrai dire, il était assez soufflé, et sur ce coup-là, il se sentait vider de tout, trop d’émotions en trop peu de temps, il n’y était plus habitué…

aeromonster
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: I Need You - Oona   Lun 30 Jan - 18:20


Cela faisait maintenant plusieurs jours que la jeune femme marchait inlassablement. Depuis qu'elle avait fuit le domicile de son époux, la jeune femme n'avait plus eu de maison, elle avait voyagé au gré du vent si l'on puisse dire, ne restant jamais bien longtemps au même endroit. Mais cela faisait quelque temps maintenant qu'elle avait pris la décision de retourner au Rohan. Elle avait repoussé cela bien trop longtemps déjà, et elle avait eu beaucoup trop de temps pour regretter son choix. Un peu plus d'un an auparavant, elle avait donné vie à une adsorable petite fille. Masi Oona s'était sentie dépassée, elle avait eu peur de ne pas être capable de s'occuper correctement de la petite, si bien qu'elle l'avait confié au couple de paysans qui lui avaient aidé pendant l'accouchement. A l'époque, elle avait pensé que cela était la meilleure des choses à faire, après tout, elle ne pouvait pas parcourir un pays avec un nourisson... Mais depuis, il ne s'était pas passé un jour sans qu'elle n'eut pas regretté ce choix. Peu de temps après avoir abandonné son bébé, elle était retournée dans la petite cabane non loin de la forêt de Fangorn. Elle avait voulu amener la petite avec elle, mais le couple ne lui avait même pas autorisé à voir son enfant. Par contre, ils étaient d'accord pour lui rendre l'enfant à condition qu'elle leur paie une somme colossale. Avant sa fuite, une telle somme n'aurait sans doute pas représenté beaucoup à la jeune femme, mais désormais, elle n'avait aucun sous, et il était donc impensable qu'elle puisse payer un jour. A l'époque, elle s'était laissée mettre à la porte, comme un chien de la rue que l'on chasse à coup de pied. Elle avait espéré qu'avec le temps, cette douleur allait passer, qu'elle allait pouvoir passer à autre chose, mais cela n'avait jamais été le cas. Au contraire, elle avait pensé jour et nuit à cet enfant, chose qu'elle n'avait jamais cru possible. Oona avait toujours rêvé de plus que de se marier et fonder une famille. Et pendant tout son mariage, elle n'avait souhaité qu'une chose : ne pas tomber enceinte. Et sur ce point, elle avait eu de la chance, puisque l'enfant n'était pas de son mari. La jeune femme soupira. Son mari... Rien que le terme lui donnait envie de vomir. Elle était bien heureuse d'avoir échappé à ce fou. Parfois, elle avait envie de se venger de son oncle, pour lui avoir ruiné la vie de la sorte en l'obligeant à se marier. A l'époque, elle avait été heureuse avec Eivind, mais le mariage avec le père de celui-ci avait tout ruiné entre eux. Surtout qu'Eivind n'avait jamais rien fait pour empêcher ce mariage... Oona chouta dans une pierre pour laisser libre cours à ses sentiments. Même après tout ce qui s'était passé, elle aimait toujours son ami d'enfance, et pourtant, à chaque fois qu'elle pensait à lui, elle sentait la colère monter en elle. Il l'avait laissé tomber, et il s'était servi d'elle... et c'étaient bien des choses qu'elle était incapable d'oublier...

Arrivée aux bords de la forêt de Fangorn, la jeune femme s'arrêta un instant. Elle ne connaissait que peu sur cette forêt, si bien qu'elle n'avait pas l'intention de la traverser, du moins pas entièrement. Mais les arbres allaient lui permettre de passer inaperçue, de se cacher des regards curieux. Bien sur, les chances que quelqu'un la voie ici étaient faibles, mais Oona préférait ne pas prendre de risques. Après tout, son mari devait encore la chercher, et c'était une rencontre qu'elle préférait éviter. La jeune femme soupira avant de s'enfoncer parmi les arbres. Elle n'était plus bien loin de la demeure de couple, de l'endroit où se trouvait sa fille. Et pourtant, elle ne savait pas vraiment comment elle allait bien pouvoir la réccuperer. La seule possibilité qui lui était passé par l'esprit, c'était d'enlever l'enfant pendant que les adultes dormaient... La jeune femme était entrain de réflechir quand elle entendis des pas lourds, et des voix facilement identifiables : des ocs. La jeune femme regarda autour d'elle. Bien sur, elle aurait pu se cacher, mais les orcs semblaient déjà l'avoir flairé... Sans attendre un moment de plus, la jeune femme s'enfonça en courant de plus en plus dans la forêt. Elle savait que les ents étaient loin d'apprécier des orcs sur leur territoire, et espérait que les orcs aient trop peur de la forêt pour s'y aventurer... Mais malheureusement, ce n'était pas le cas. Oona entendit ses poursuivants s'approcher de plus en plus, et bientôt, une flèche se planta dans un arbre, peu éloigné de l'endroit où avait été la jeune femme quelques secondes auparavant. La jeune femme se cacha derrière un grand arbre, tirant son épée. Fuir ne servait à rien, puisqu'ils allaient la rattrapper, donc autant se battre, au lieu de recevoir une flèche dans le dos en tentant de s'enfuir. Il fallait juste attendre qu'ils soient assez proches pour qu'ils ne puissent plus utiliser leurs arcs... Sauf que la jeune femme n'avait pas remarqué leur nombre. Elle avait beau savoir se battre, mais seule contre une quinzaine d'orcs, c'était bien trop pour elle. Rapidement, elle se trouva encerclée, et cela était presqu'un miracle qu'elle n'était blessée qu'au bras lorsqu'elle vit un des orcs qui avait voulu se jeter sur elle pour la tuer se faire transpercer par une flèche. Elle n'avait pas vraiment le temps de regarder qui lui aidait. Cet inconnu lui avait peut être aidé, mais pour le moment, ce n'était pas sur qu'elle allait s'en sortir vivante de là. Elle sentait qu'à cause de la blessure, elle avait de moins en moins de force dans son bras, et parer les coups devenait de plus en plus difficile. Puis, tout se passa si rapidement si bien que la jeune femme n'avait pas le temps pour tenter de comprendre. Elle se retrouva avec une lame d'orc au coup, tandis qu'elle voyait pour la première fois le visage des gens qui lui étaient venu en aide. A en juger de leur apparence, ils étaient de simples rodeurs, des vagabons comme elle. Mais à présent, cela n'avait plus vraiment d'importance, après tout, elle n'allait certainement jamais pouvoir les remercier. Les orcs n'avaient pas l'habitude de faire des prisonniers, d'ailleurs, elle ne comprenait même pas pourquoi elle était encore en vie. Mais elle savait que d'une manière ou d'une autre, ils allaient la tuer, il n'y avait pas de doutes à ce sujet. Elle aurait pu abandonner, mais cela ne correspondait pas à son caractère. Sa jeune femme tentait d'attraper le stilet caché dans sa manche. Mais quand ses doigts arrivèrent enfin à le saisir, elle entendit le bruit d'une flèche, puis la pression se relacha. Sans hésiter, la jeune femme s'éloigna d'un bond de l'orc mort, avant de voir les autres orcs prendre la fuite. Ce n'était qu'une fois que les orcs s'étaient éloignés que le regard de la jeune femme se posa sur l'archer qui lui avait sauvé la vie, et elle resta muette, bien trop surprise pour parler. Mais elle finit tout de même par se ressaisir assez rapidement pour pouvoir lui parler.
"Toujours ? Tu n'as pas changé à toujours exagerer. C'est la première fois, alors n'en fais pas trop"
Mais qu'est-ce qu'il faisait ici ? Pourquoi il était si près de là où habitait Kahlan, leur fille ? Il ne pouvait tout de même pas être au courant, c'était impossible non ? Après tout, personne à part elle savait qui était le père de cet enfant, et Eivind n'avait même pas été au courant de sa grossesse...
"Qu'Est-ce que tu fais ici ?"
Le ton de la jeune femme était à la fois surpris et méfiant.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: I Need You - Oona   Lun 30 Jan - 22:19

OONA ♛
EIVIND
Fangorn, la forêt bien connue pour s’être réveillé il y a 100 ans donnant ainsi un avantage considérable à la communauté. Cette forêt était vielle, remplie d’histoire et en colère. Pourquoi avait-elle accepté la présence d’Eivind et des siens ? Il y avait une raison à la tournure des événements. Deux ans auparavant, durant cette période sombre ou le cœur de l’homme se refusait à voir un seul point positif à la vie, il s’était perdu dans la forêt de Fangorn. Au centre de la forêt, il rencontra un Ent, le gardien de la forêt et l’hôte de ses bois. L’arbre était en prise avec un groupe d’orc. Eivind lui vint en aide gagnant ainsi la confiance du gardien. Il se prit en pitié pour le vagabond et c’est ainsi que l’histoire commença. L’ent gardien décida d’offrir la protection de la forêt et des dangers du monde au jeune homme en contre parti il lui avait demandé de libérer la forêt des orcs véreux... et cette petite entente dure depuis 2 ans. Les ents se font rare, bien plus rare qu’a l’époque de la communauté. Voilà pourquoi il est de plus en plus difficile de protéger la forêt. Cependant Eivind apprécie cette vie. Il a appris à aimer Fangorn comme la forêt a appris à aimer l’homme. La forêt accepte bien peu de personne dans son antre, ce n’est pas le cas d’Eivind et des siens. En deux ans, il y avait eu de nombreuses évolutions. En particulier, le camp rebelle. A l’époque ça n’avait été qu’un amas de tentes dans une clairière. Désormais c’était des maisons dans les branches des arbres qui avaient accepté de devenir le socle de toute une petite ville forestière. Désormais, vivre dans la forêt était devenue un véritable paradis et Eivind ne regrettait rien. Cependant, il avait souvent pensé à Oona. Il la connaissait assez bien pour savoir qu’elle aurait adoré vivre ici. Se lever tous les matins et observer les arbres. Eivind avait bien tenté de ne pas penser à leur vie telle qu’elle aurait pu être si elle n’avait pas choisi son père. C’était difficile à admettre, lui qui avait pensé qu’elle ne pouvait pas dire non. Il s’était trompé et c’était bien difficile à admettre. Pour autant, rêver n’était pas une chose interdite et il aimait laisser vagabonder son esprit vers Oona, même si tout était perdu. L’oublier était impossible, il l’avait compris, alors il vivait avec, elle faisait partie de lui et même si c’était douloureux il avait fini par l’accepter. Elle avait été libre de faire son choix et même s’il ne comprenait pas, s’il la détestait pour avoir choisi de vivre avec lui, il était incapable de ne l’aimer. C’était bien ça le plus dure, savoir qu’il n’avait pas la force de vivre sans elle, il en était incapable et ça le rendait faible. Il détestait cette faiblesse, mais c’était aussi ce qui faisait Eivind, c’était lui, c’était sa personnalité.
L’homme était bien incapable de ne pas penser à elle, incapable d’oublier tout simplement, elle était tout pour lui et elle le serait encore dans les années à venir. Pourtant il était bien incapable de faire comme si de rien été. Deux ans plutôt, il aurait aimé tout lui dire mais il n’avait pas pu le faire, sa fierté l’en avait empêché et puis aucune envie de se faire passer pour un pauvre type…
La revoir était une surprise et malgré tout ce qu’il s’était passé, pour lui c’était une bonne surprise. Sa bande s’était dissoute amenant les orcs avec eux. Désormais ils étaient seuls avec Elwe. L’étalon observait bien calmement la jeune femme, Eivind la lâcha délicatement par peur qu’elle prenne mal le fait qu’elle le touche. Il esquissa un sourire, essayant de laisser derrière eux cette histoire qui avait tout détruit. « Je devrais plutôt te retourner la question… » Il observa la forêt, les arbres se mirent à parler, signifiant ainsi qu’il était du côté du jeune rodeur. « Il y a deux ans, les ents m’ont offert leur gîte. Ici c’est ma maison… » Il posa son regard sur son bras, grimaçant quelque peu. « On devrait aller soigner ça, tu es en sécurité tant que tu es ici… Le rohan n’est plus aussi sur. Allez viens.. » Il recula avant d’obliquer sur la droite… le camp n’était pas bien loin, une demi-heure de marche, un peu moins même …

aeromonster
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: I Need You - Oona   Lun 30 Jan - 23:39


Ce n'était pas la première fois qu'Oona se battait contre des orcs. Mais quelques orcs solitaires n'avaient rien à avoir avec un groupe bien organisé comme c'était le cas ici. D'autant plus qu'il fallait y rajouter le fait que la jeune femme était fatigué. Elle était désormais habituée à des longues heures de marche à pied, de faire plusieurs miles par jour, et pourtant, les derniers jours de marche l'avaient fatigués. Sentant qu'elle s'approchait de son but, elle avait forcé la marche, et n'avait que peu dormi, impatiente de revoir enfin sa fille. Et son état de fatigue influençait bien sur sa rapiditié au combat, d'où sa plaie. Ou du moins, elle préferait croire à cette excuse au lieu d'admettre qu'elle avait été submergée en quelque sorte par la situation, qu'elle n'avait pas pu faire assez pour s'en sortir indemne. Sans Eivind, elle serait morte, et elle en était bien sûre consciente. Et bien que cela pouvait paraitre malpolie, elle n'allait pas le remercier, du moins pas encore. Pour le moments, les sentiments de la jeune femme étaient en ébullition. Elle se sentait perdue et n'avait aucune idée de comment elle devait se comporter avec lui. Faire comme si rien était, comme s'ils étaient toujours amis lui semblait être la solution la plus simple, et de toute évidence, Eivind semblait penser pareil. C'était aussi ce qu'ils avaient fait la dernière fois. Oona avait été incapable de lui parler de ce qu'elle ressentait, ce mélange de haine, colère, amour. Et à vrai dire, sur ce point elle n'avait pas vraiment changé. La jeune femme retint son souffle à la réponse d'Eivind. Il avait donc été ici pendant tout ce temps ? Elle se mordit la lèvre en repensant à quel point elle avait souhaité qu'il soit avec elle pendant l'accouchement. Au début, elle avait tout simplement voulu qu'il soit là pour qu'elle puisse lui tordre le coup pour l'avoir mis dans un état pareil, pour l'avoir obligé de devoir supporter de telles souffrances. Bien sur, elle avait été consentante, mais à ce moment là, elle n'avait pas vraiment été sensible aux arguments logiques. Pour elle, cela avait été une sorte de tentative d'oublier la douleur. Puis, au fur et à mesure que le temps avait passé, mais que rien n'avait avancé, elle avait eu peur de mourir, vu que la tête grave de la sage femme qui lui avait assisté ne disait rien de bon. A ce moment, elle avait souhaité qu'il soit là, pour qu'elle puisse le voir une dernière fois, et qu'elle puisse lui dire qu'elle l'aimait, vu que c'était une chose qu'elle n'avait pas pu faire, pas après avoir été obligée à épouser un autre. Mais ce qu'elle éprouvait maintenant était bien plus difficile à expliquer. Elle était incrédule, en colère, triste, sous le choc... Bref, un beau mélange de sentiments qui à proiori n'allaient pas vraiment ensemble. Dire qu'il n'avait pas été bien loin, qu'il avait été tout près... Bien sur, rien ne disait qu'il aurait vraiment été là avec elle, à vrai dire, elle n'était même pas sur qu'il aurait assisté ?a ça, après tout, il s'était seulement servi d'elle... Le ton de la jeune femme était faible lorsqu'elle lui posait la question qui lui titillait l'esprit.
"Tu étais ici pendant tout ce temps ?"
Cette information était bien quelque chose dont la jeune femme avait du mal à s'en remettre, si bien qu'elle se contenta d'aquiescer et de suivre Eivind. Il avait raison, la plaie devait être soignée... La jeune femme jetta un regard à son bras pour tenter d'examiner les dégats. Pendant la bataille, elle n'avait senti aucune douleur, mais elle savait que ça allait venir. En tout cas, sa manche était imbibée de sang. D'un côté, c'était un bon signe, car si la plaie saignait, il y avait moins de chances qu'elle s'infecte, mais en revanche, sa robe était foutue, du moins la manche, et la plaie allait devoir être recoussue... Avec la main gauche, Oona se tenait son bras, tentant de stopper le saignement, mais aussi la douleur qui commença à se reveiller avec chaque pas qu'elle faisait. Ils avaient marché peut être pendant un quart d'heure quand Oona finit par s'arrêter, incapable de faire un pas de plus. Pour éviter de s'effondre, la jeune femme s'appuya contre un arbre.
"Eivind..."
Elle ne savait pas quoi lui dire, elle espérait juste qu'il comprenne qu'elle ne pouvait pas continuer, du moins pas pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: I Need You - Oona   Mar 31 Jan - 13:26

OONA ♛
EIVIND
La revoir n’avait rien de vraiment extraordinaire, d’une certaine façon, il avait compris qu’ils étaient destinés à se croiser. Il était incapable de savoir pourquoi, il n’en avait encore pas déterminé le sens, mais pour lui il devait y en avoir un, il allait juste devoir le trouver. Voilà bientôt deux ans qu’ils ne s’étaient pas vue et pourtant, pour lui, elle n’avait pas changé, elle était toujours la même. Il aurait été capable de la dessiner avec une certaine réalité. Eivind possédait une bonne mémoire et ce n’était pas si mal. Il connaissait la forêt comme sa poche et il était bien difficile pour les personnes qui le pourchassaient de le suivre. Bien souvent ils se perdaient bien trop rapidement pour espérer mettre la main sur le jeune rodeur. De plus, les arbres avaient tendance à rendre la chose un peu plus facile pour le rodeur, il était bien chez lui à Fangorn et en conséquence il lui était facile de trouver son chemin et de semer ses poursuivants. Pour le moment, la question ne se posait pas. Il n’y avait aucun poursuivant. Il y avait tout simplement une femme, pas n’importe laquelle, qui se tenait chancelante dans l’immense forêt de Fangorn. Face aux arbres, elle semblait si frêle et si fine … Elle ne méritait surement pas une telle vie, mais elle l’avait choisi et elle avait fini par comprendre qu’elle avait fait une erreur. Eivind n’aimait pas rester si près de l’orée de la forêt, même si d’une certaine façon ils étaient déjà bien enfoncé dans celle-ci. Les orcs évitaient le cœur de Fangorn, ici, ils étaient encore vulnérables. Pour lui ce n’était pas vraiment le temps pour établir une discussion quelque peu constructive. A vrai dire, il ne comprenait pas vraiment le sens de sa question. Pourquoi s’intéresserait-elle à l’endroit où il avait vécu pendant ses deux années. Eivind n’était pas toujours attaché aux arbres. Ils avaient passé le début de la première année à protéger le côté est de la forêt, bien loin d’ici, vers les anciennes terres de Saroumane. Il n’était revenu de ce côté de la forêt environ un an plus tard et y avait établi un camp digne de ce nom. Bien qu’il n’était pas vraiment capable de comprendre ce qui la poussait à être si surprise et si étrange, il lui devait tout de même une réponse. « Oui… Plus à l’est cependant pendant une longue période, je ne suis revenu de ce côté il y a une année environ… mais j’ai toujours été dans la forêt par si par la, je ne peux pas dire que je me sois fixé quelque part pendant cette année la…» Le regard d’Eivind se perdit dans les arbres, oui, à cette époque-là, il avait préféré roder et découvrir les trésors de la forêt qui s’offrait à lui.
Il marchait depuis quelques temps déjà quand la voix de la jeune femme alarma le jeune rodeur. Il arriva à temps pour la rattraper. Elle s’était évanouie… Pinçant ses lèvres il jura pour ne pas avoir remarqué plutôt l’importance de sa blessure. Il la souleva délicatement. Elle avait de la chance, elle allait pouvoir arriver dans le camp dans ses bras, ce n’était pas donné à tout le monde. La plupart des maisons étaient toutes habitées, raison pour laquelle il l’amena dans la sienne. Après tout, ils n’étaient pas que des illustres inconnues. Il s’occupa de son bras, elle était inconsciente alors autant profiter de cette période pour la recoudre. La nuit était tombée sur la forêt de Fangorn , la jeune femme était étendue sur le lit du jeune rodeur, lui dormait sur une chaise dans un coin, près de la cheminé… Eivind ne dormait cependant qu’à moitié, il avait pris cette habitude bien des années auparavant, dormir à poings fermés était une façon de vivre qu’il avait oublié.


aeromonster
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: I Need You - Oona   Mar 31 Jan - 16:26


Certaines personnes n'étaient tout simplement pas destinées à être ensembles, et cela semblait bien être le cas pour Oona et Eivind, du moins c'était ce que la jeune femme avait tendance à croire. Tout d'abord, le mariage avec le père d'Eivind avait mis à mal tout ce qu'il y avait eu entre eux, vu qu'après il n'avait même plus été en mesure de la regarder dans les yeux. Mais ce qu'il y avait de plus blessant, c'était bien sur le fait qu'il n'avait même pas tenté de faire quoique ce soit pour empêcher ce mariage, et c'était bien quelque chose que la jeune femme était incapable de comprendre. Est-ce que leur relation avait été si peu importante à ses yeux ? Cela avait beau s'être passé plusieurs années auparavant, mais Oona ne l'avait jamais oublié. On disait que les blessures guérissaient avec le temps, sauf que celle-ci n'avait même pas commencé à se refermer, même pas après 4 ans... Et maintenant elle devait apprendre qu'il n'avait été qu'à quelques lieu d'elle lors de l'accouchement, sauf qu'à l'époque, ils ne s'étaient pas croisés, cela n'avait pas du être... C#était bien la preuve que leur relation était sous une mauvaise étoile, elle était tout simplement devenue impossible. Si à l'époque, il aurait au moins tenté de se battre pour elle, pour eux, cela aurait sans doute été autre chose, mais là... Non, Oona était bien incapable de lui dire qu'elle l'aimait toujours, de lui parler de tout ce qui s'était passé. Non, c'était quelque chose qu'elle allait devoir apprendre à surmonter seule, et personne ne pouvait lui aider sur ce point. Ils n'étaient plus les mêmes qu'à l'époque où ils avaient promis à l'autre de l'épouser. D'accord, ils n'avaient été que des enfants lorsqu'ils s'étaient fait cette promesse, mais cela ne changeait rien au résultat final. Mais tout cela appartenait au passé, et Oona allait devoir apprendre à lacher si elle voulait que cette blessure guérissait un jour. Malheureusement, c'était bien plus facile à dire qu'à faire. La jeune femme tentait d'arrêter de penser à tout cela, de se concentrer uniquement sur le fait de poser un pied devant l'autre, puisque marcher commençait à devenir de plus en plus difficile. Elle n'était pas habituée à demander de l'aide, bien au contraire même, voilà pourquoi elle serra les dents et continuait d'avancer , trébuchant de plus en plus souvent par dessus des racines, jusqu'à ce qu'elle finisse par s'oublier, non pas par choix, mais plus par obligation. Autour d'elle, tout semblait bouger, et elle était bien incapable de continuer. Elle vit Eivind se retourner et venir vers elle, mais tout semblait floue, irréel. La dernière chose qu'elle remarqua était qu'elle se sentit tomber, puis, rien...
Elle ne remarqua pas que le jeune homme la souleva pour l'amener dans sa maison, en sécurité, ni qu'il entreprenait de nettoyer et recoudre sa blessure, et c'était certainement mieux comme ça, puisque cela lui épargna la douleur.
Lorsque la jeune femme se réveilla, la nuit était déjà tombée. Oona regardait autour d'elle, mais le fait de n'avoir aucune idée d'où elle se trouvait la laissa paniquer. D'un mouvement brusque, elle se redressa, avant de doucement se laisser retomber sur le coussin. Sa tête tournait et lui faisait mal, si bien qu'elle préféra éviter toute nouvelle tentative de se lever. D'autant plus que son regard s'était posé sur Eivind, chose qui la rassurait. Bien que les sentiments qu'elle éprouvait envers cet homme étaient assez confus, elle se sentait tout de même en sécurité dans sa présence, chose qui n'avait pas changé malgré tous les évenements qui les avaient éloignés l'un de l'autre.
"Eivind ? Qu'est-ce qui s'est passé ? Où est-ce qu'on est ?"
Bien sur, la jeune femme avait sa petite idée de comment ils avaient atterris ici, sans doute qu'il l'avait porté puisqu'elle ne se souvenait pas d'avoir marché jusqu'ici, mais c'était quelque chose qu'elle voulait entendre de sa bouche.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: I Need You - Oona   Mar 31 Jan - 19:09

OONA ♛
EIVIND
Eivind n’était pas quelqu’un de pessimiste. Malgré les épreuves et la dureté de la vie, il aimait trouver des côtés positifs. Il n’était pas de ceux qui s’apitoyer sur leur sort, il était en vie, tout le monde ne possédait pas cette chance. En conséquence, il était bien décidé à en profiter et qu’importe les épreuves, il avait décidé de les surmonter. Vivre est difficile et il serait idiot de croire le contraire. Bien sûr, l’homme regrettait bien des choses, mais pouvait-il les changer ? Non, il ne pouvait revenir dans le passé. S’il voulait changer quoi que ce soit, il devait le faire maintenant, dans le temps présent et pour le moment il se débrouillait finalement assez bien. Et puis il n’avait pas toutes les réponses, il était bien beau de vouloir changer tel ou telle chose, mais la vie qu’il menait actuellement en aurait été bouleversée. Et si on demandant à Eivind s’il aimait sa vie, il répondrait oui sans hésiter. Elle n’était pas parfaite, loin de là, mais il l’aimait pour ce qu’elle était et pour cette liberté qu’il avait réussi à conquérir. Seule ombre au tableau l’absence d’Oona. C’était bien la chose qu’il regrettait le plus dans sa vie, mais il pouvait vivre sans elle… Peut-être que ça n’en valait pas la peine de vivre ainsi.. Mais c’était la seule vie qu’il possédait. De plus, il avait quand même de la chance, il l’a croisé de temps en temps… Il espérait juste que cette fois ci, ils ne se séparent pas de la sorte...
Eivind n’était pas un grand orateur, il aimait le silence, mais il savait aussi que rien n’aurait pu s’arranger si aucun des deux ne souhaitait crever l’abcès. Cependant, c’était un homme et il possédait une fierté plus que bien placé. Il n’avait pas envie qu’elle se joue de lui, même s’il savait qu’il y avait bien peu de chance que cela n’arrive. Rêveur et utopiste ? Sûrement, mais pour lui, leur histoire ne pouvait pas se terminer comme ça, comme si de rien était… Il l’aimait toujours, la question était de savoir si c’était aussi son cas. Alors oui, ils avaient fait des erreurs, elle avait choisi son père, mais il y avait trop de blanc pour qu’Eivind la croit finalement heureuse de se marier avec son père. Il était bien incapable d’oublier le désarroi qu’il avait pu lire dans les yeux d’Oona, la seule fois où il avait décidé de se rendre chez le vieillard. Il avait compris a ce moment-là qu’elle vivait la pire des histoires, et il n’avait rien fait. Il s’en était voulu, mais avec le temps, il était bien trop tard pour qu’il aille la chercher. Finalement, Eivind manquait de courage … ou peut être que non. Il était juste jeune et con, idiot, incapable de savoir ce qu’il ratait…
Aujourd’hui, il était plus mature, plus apte à faire des choix et si possible des bons choix. La voir dans sa maison avait quelque chose de plaisant, il esquissa un sourire avant de fermer les yeux. Il somnolait quand la voix de la jeune femme le fit sortir délicatement de son semi sommeil. Il s’étira, réveillant doucement ses muscles, avant de se lever pour allumer une bougie. La maison était sombre, et il préférait éviter de la voir se jeter de la maison, elle se serait alors retrouvé en chute libre et ça il ne le serait jamais pardonner. La lumière se fit doucement plus présente dans la cabane juchait entre les branches d’un chêne. « Tu t’es évanouie, je t’ai amené chez moi … » Il attrapa une assiette et s’approcha d’elle lui tendant la pièce ancienne ou se trouvait un ragout. « Un de mes compagnons est un très bon cuisinier, ça te fera du bien, tu es blanche et tu dois vraiment reprendre du poids » Eivind attrapa une chaise qu’il tira rapidement vers lui s’asseyant ainsi près de la jeune femme. « tu devrais manger et te recoucher, on pourra parler demain.. »
aeromonster
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: I Need You - Oona   Mar 31 Jan - 20:26


L'histoire entre Eivind et Oona remontait à bien des années maintenant. A vrai dire, elle ne pouvait plus se rappeler qu'à un moment de sa vie, elle ne l'avait pas connu. Bien sur, au départ, c'était loin d'être rose entre eux, bien au contraire. Eivind avait quelques années de plus qu'OOna, alors évidemment qu'enfant, il avait eu mieux à faire que de jouer avec une petite fille. Au départ, il l'avait simplement ignoré, avant de prendre un plaisir sans fin d'embêter la petite fille, que ce soit en lui tirant les cheveux ou autre. A l'époque, elle l'avait détesté, et personne n'aurait cru prévoir que leur histoire prendrait une telle tournure. Mais si on y réfléchissait, ils n'avaient jamais vraiment été égal à l'autre, et au cours des années, leur sentiments n'avaient fait qu'évoluer et changer de nature. Avant son mariage, Oona avait été folle amoureuse, et jamais elle ne se serait imaginée que la vie prendrait un tel tournant. La jeune femme avait été très optimiste à l'époque, pensant que rien ne pourrait leur arriver, qu'ils vivraient heureux jusqu'à la fin de leur vie, comme on le racontait dans les contes. Certes, une telle vision des choses était extrêmement naive, mais à l'époque, la jeune femme avait toujours menée une vie privilégiée, même si après la mort de son père, cela n'avait pas été facile pour elle. Eivind lui avait donné la force de continuer, même si à l'époque, ils n'avaient pas encore été ensemble. Il avait toujours joué un rôle important dans sa vie, surtout pendant les dernières années avant son mariage, et c'était bien pour cela qu'elle lui en voulait de n'avoir rien fait pour lui aider d'échapper à ce mariage, de se contenter de la laisser tomber comme si elle n'était pas si importante que cela à ses yeux. Elle savait qu'il l'avait aimé, du moins, c'était ce qu'il disait à l'époque, mais cet amour n'avait pas du être bien fort puisqu'il la cédait volontiers à son père sans même tenter de se battre... Et aux yeux d'Oona, c'était impardonnable. Et il y avait aussi cette fameuse nuit deux ans auparavant... La jeune femme s'était laissée aller à ses sentiments, mais en fin de compte, elle avait fini par le regretter, vu que cela avait seulement aggravé les choses entre eux. Vu la réaction d'Eivind par la suite, elle ne pouvait s'empêcher de penser qu'ils s'était uniquement servi d'elle, et ça avait été une des raisons de leur dispute à l'époque, bien qu'aucun d'entre eux ne l'avait dit ouvertement. Entre eux, il y avait bien de choses qui n'étaient pas dite, mais Oona était bien incapable de lui dire tout ce qu'elle avait sur le coeur. Non, elle était bien trop fière pour le lui avouer. Non, elle allait prendre Kahlan et repartir, puisque de toute façon, c'était impossible entre Eivind et elle, même elle avait fini par le comprendre. Elle l'aimait toujours, il n'y avait pas de doutes à ce sujet, mais au cours des années, elle avait fini par comprendre que parfois, l'amour ne suffisait pas. Mais c'était justement parce qu'elle l'aimait qu'elle lui faisait confiance, malgré tout, et que sa présence le rassurait. Elle se redressa, plus lentement cette fois, pour pouvoir lui faire face. C'était donc ici qu'il vivait... Mais la bougie ne faisait pas assez de lumière pour qu'elle puisse voir grand chose de la pièce, mais de toute façon, ce n'était pas le plus important pour le moment.
Un sourire se posa sur le visage de la jeune femme. Ce regard inquiet d'Eivind, elle l'avait déjà vu de nombreuses fois, et elle avait presque l'impression d'être revenue plusieurs années en arrière, mais malheureusement, ce n'était pas possible...
"Merci"
Evidemment, ce n'était pas uniquement du ragout qu'elle parlait, mais surtout du fait de l'avoir sauvé des orcs, et de l'avoir soigné. La jeune femme mangea rapidement. Ces derniers jours, elle avait été bien trop pressée d'atteindre sa destination qu'elle ne s'était pas préoccupée de prendre un repas digne de ce nom, se contentant de quelques fruits qu'elle avait trouvé le longs des chemins. Elle finti par reposer l'assiette vide, avant de plonger de nouveau son regard dans celui d'Eivind.
"Tu n'as pas besoin de t'inquieter, je vais bien"
Il n'était peut être pas toujours très expressif, mais la vitesse avec laquelle il s'était précipité à son chevet, et le fait qu'il ne la quittait plus du regard désormais le trahissaient. Oona finit par se recoucher, pour une fois, elle allait suivre le conseil d'Eivind. Elle avait besoin de repos, et en plus, elle ne pouvait pas se rappeler de la dernière fois qu'elle avait dormi dans un lit digne de ce nom... Cela semblait faire une éternité. Sauf qu'en remontant sa couverture, elle réalisa que c'était sans doute le seul lit dans la maison, et qu'Eivind allait donc devoir trouver un autre endroit pour dormir... Bien sur, elle aurait pu lui proposer de partager le lit, mais vu ce qu'il s'était passé la dernière fois, elle préferait éviter. Quoique... Elle était tout de même parfaitement capable de se contrôler.
"Viens, je ne vais pas te faire dormir par terre, ou dans une chaise."
La jeune femme était fatiguée, si bien qu'elle ne mit pas bien longtemps avant de tourner le dos à Eivind et de s'endormir.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: I Need You - Oona   Mar 31 Jan - 21:05

OONA ♛
EIVIND
La personnalité d’Eivind possédait plusieurs facettes. La plus prononcée était surement son côté assez droit. A partir du moment où son père et Oona furent mariés, il lui était finalement impossible d’agir. Il avait beau haïr cet homme, il était quand même l’homme qui l’avait élevé. Eivind n’avait manqué de rien, si ce n’est de tendresse paternelle, mais malgré tout ça, il s’était tout simplement refuser à agir. La situation n’était pas vraiment propice et puis dans ce cas là son père les aurait tellement pourchassé qu’ils seraient morts. S’enfuir avant le mariage aurait permis de nombreuses possibilités. Lui voler sa femme durant celui-ci était bien plus compliqué et pour Eivind c’était aussi amorale… Malgré la haine qu’il éprouvait pour cet homme et l’amour qu’il portait à Oona, il n’était pas un briseur de couple, surtout pas celui d’un homme qui l’avait élevé comme un fils. Eivind avait beau détester son père, il avait cependant apprit que cet homme pouvait faire preuve de tristesse. Comme ce jour, ou il l’avait croisé et que le vieillard lui avait couru après. Non pas par méchanceté, mais plus par bonheur de revoir cet enfant. Eivind avait disparu en un coup de vent laissant l’homme seul dans sa tristesse et dans sa vie de supplice. C’était surement ce qu’il méritait pour toutes les souffrances qu’il avait occasionné, mais Eivind n’aimait pas être la cause de souffrance, il détestait ça. Alors oui, il avait fait son choix et qu’importe le résultat il l’avait fait.
Malgré tout ce qu’il ressentait pour elle, malgré toutes les choses qu’il avait envie de lui dire. Eivind se trouvait las, fatigué mais heureux à la fois. Sa fatigue était normale ; il avait parcouru bien des kilomètres en peu de jours. Il ne dormait quasiment pas et puis il n’aimait pas vraiment devoir tuer pour vivre. Cependant, il n’acceptait de l’argent que pour tuer des Orcs, il n’était pas un assassin. La lumière caressait doucement les parois des murs laissant apparaitre les branches de l’arbre qui s’était incorporés dans la bâtisse. Il resta silencieux, il ne trouvait rien à dire. Il avait agi selon son crédo. Rien de plus, rien de moins, si ce n’est qu’il s’inquiétait toujours un peu trop pour elle. Il acquiesça mais resta tout de même sur sa chaise. Partager le même lit… La dernière fois ça avait plutôt mal tourné et ça lui était retombé dessus. Cependant absorber par la fatigue il se laissa tomber du côté droit posant son regard sur les flammes qui dansaient. Le sommeil l’attrapa rapidement, dormir même à moitié lui faisait du bien.
Au lever du soleil, Eivind était déjà sur pied. Il ne dormait pas beaucoup, et finalement, il n’avait dormi qu’à de brefs moments. Dormir avec elle lui rappelait bien trop de choses pour qu’il puisse vraiment trouver le sommeil. Il poussa doucement la porte en bois de la maison avant de descendre les escaliers. Il fut salué par la plupart des hommes qui étaient présent. Tous restèrent silencieux, il savait qu’Eivind ne parlait pas de sa vie facilement, alors autant ne rien lui demander. La vie du camp était rythmé par les ravitaillements, les entrainements, les missions, mais aussi par de la détente. Un petit concours d’arme avait été mis en place : hommes, enfants et même femmes pouvaient y participer. On se battait avec des épées en bois et la victoire était à la portée de tout le monde. Eivind se laissa battre par une petite fille avec plaisir, il se retrouva étalé par terre avec 3 enfants qui étaient en train de lui faire manger des feuilles…que de bonheur. Cependant un bruit bien connu les firent se relever rapidement. Un ent venait de pénétrer dans le camp. « Eivind » « Bienvenu l’ami… » Ils n’échangèrent que de courtes paroles, mais il se passa bien une demi-heure. Le langage des ents était toujours aussi lent… L’arbre gardien prit congés et la vie reprit son rythme dans le camp. Eivind décida de s’occuper d’Elwe, l’étalon avait une passion pour les longs pansages. Eivind ne lui refusait jamais, il aimait s’occuper du méaras surtout que dans ses moments-là, il ne pensait à rien et ça c’était à prendre.


aeromonster
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: I Need You - Oona   Mar 31 Jan - 22:00


A vrai dire, la jeune femme n'avait pas pensé qu'un jour elle allait partager de nouveau un lit avec Eivind, même si c'était uniquement pour dormir. Comme quoi, la perte de sang avait du provoquer des problèmes de cerveau... Mais Oona se voyait mal lui demander de dormir par terre, si bien que cela semblait être la chose la plus logique à faire, d'autant plus qu'Eivind ne semblait pas vraiment gêné par la situation contrairement à elle. Elle avait beau être fatiguée, cette nuit là, elle dormi mal, bien trop consciente de la présence d'Eivind. Ce n'était qu'au petit matin qu'elle finit par s'endormir de nouveau, une fois qu'Eivind s'était levé. Quand la jeune femme se leva, il devait être aux alentours. En se reveillant, elle profita pour laisser libre cours à sa curiosité et d'inspecter un peu la maison. Autant dire qu'elle ne fut pas que peu surprise en s'apercevant qu'elle se trouvait sur un arbre... Quoique, cela correspondait bien au Eivind qu'elle connaissait. La maison n'était pas bien grande, mais cela ne devait pas vraiment lui importer, puisqu'il aimait passer son temps dehors, du moins, c'était tel qu'il avait été à l'époque... Un bruit attira son attention, si bien qu'Oona décida de sortir de la maison, juste à tempspour voir faire battre par une petite fille, puis se retrouver étalé par terre sous trois enfants. La jeune femme observa la scène, melant son rire à celui des autres observateurs. Mais le voir comme ça la faisait penser à leur fille. Est-ce qu'elle lui ressemblait ? Est-ce qu'elle avait déjà commencé à parler ? Oona ne savait pas grand chose de sa fille, si ce n'était son lieu de vie. Elle avait décidé de l'abandonner peu après la naissance, et autant dire que c'était quelque chose qu'elle regrettait amèrement maintenant, et elle était bien décidée à changer ça. D'ailleurs, elle avait espéré pouvoir aller la chercher la nuit dernière, mais vu son état, cela n'aurait certainement pas été la bonne chose à faire. Elle se sentait toujours un peu faible, mais elle était sur la voie de la guérisson, si bien qu'elle était bien décidée à ne pas attendre plus longtemps et d'aller la chercher pendant la nuit, une fois que les autres dormiraient. La rencontre avec les orcs le jour d'avant lui avait montré une fois de plus qu'elle allait devoir changer radicalement son mode de vie une fois qu'elle aurait reccupéré Kahlan. Elle avait prévu de s'éloigner le plus possible de Fangorn, de tout endroit où on pourrait la reconnaitre, et de s'installer dans un village avec la petite. Bien sur, elle n'avait pas d'argent, mais elle allait chercher un travail. Toutes les deux auraient une vie à peu près tranquille... Dans son plan, elle n'avait jamais pensé à Eivind, tout simplement parce qu'elle tentait de clôturer ce châpitre de sa vie depuis deux ans désormais, sans toute fois réussir. Et puis, elle n'avait eu aucune idée où le trouver... De toute façon, il fallait être réaliste et accepter que leur chance était passée...Et d'une certaine façon, Oona était contente de devoir attendre 24h de plus, toput simplement parce qu'elle allait pouvoir en profiter pour passer un peu plus de temps avec Eivind, c'était comme une sorte de cadeaux de départ pour elle, puisqu'ils n'allaient certainement jamais se revoir.
Quand un ent arriva sur la clairière, Oona restait à l'écart, se contentant d'observer. Enfant, elle avait toujours rêvé de pouvoir en voir un, donc elle profita de ce moment pour observer. Ce n'était qu'une fois l'ent parti qu'elle vit Eivind s'éloigner et elle décida de le suivre. Elle ne savait pas vraiment quoi lui dire, puisqu'elle était bien incapable de lui dire les choses les plus importantes, comme par exemple qu'elle l'aimait, qu'ils avaient une fille, ou qu'elle lui en voulait toujours de ne pas s'être battu pour leur relation... Mais au moins, elle allait pouvoir passer un peu de temps avec lui, pour la dernière fois.
La jeune femme s'adossa à un des arbres, restant un peu à l'écart d'Eivind, se contentant de l'observer panser l'animal, avant de s'approcher doucement, le regard rivé sur l'étalon.
"Il est magnifique... Un méaras je suppose ?"
C'était bien plus facile de parler des choses sans vraiment d'importance avec Eivind, vu que les choses plus importantes, plus intimes ne pouvaient être dites. Oona caressa tendrement le chanfrein de l'animal avant de s'adresser de nouveau à Eivind.
"Ils semblent tous énorement t'apprécier ici"
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: I Need You - Oona   Mar 31 Jan - 22:28

OONA ♛
EIVIND
Le camp n’était pas composé que de guerriers. A vrai dire, la plupart n’était que des paysans, des personnes qui avaient fuis leur terre à cause des orcs ou par la faute des hommes défenseur de Sauron. Eivind, leur avait offert protection et tous avait accepté de donner leur aide en échange de l’hospitalité de la forêt. Les ents étaient bien trop peu nombreux désormais pour la protéger. Les arbres devenaient dangereux, d’autres mourraient par manque d’entretiens. Les femmes prenaient plaisir à s’occuper des arbres. Elles les aidaient à pousser, enlevant les mauvaises herbes et les ronces qui s’amoncelaient en bas de leur tronc. Les enfants quant à eux égayaient les arbres sans vraiment le vouloir, mais Eivind entendait bien souvent les arbres rires aux facéties des bambins. Puis il y avait les hommes, comme lui, qui défendaient la forêt au péril de leur vie. Désormais, les orcs se faisaient bien plus rares, tous savaient que traverser Fangorn était un présage de mort. Eivind n’était pas plus tolérant avec les groupes d’harad. Cependant, il les laissait voyager dans la forêt si ceux-là, la respectait et c’était assez rare…
Rien n’avait laissé présager à Eivind qui finirait ainsi. A l’époque, dans son insouciante jeunesse, il s’était plus vu comme un chevalier du rohan, ou bien du gondor. Un homme capable de se battre sous un drapeau. Aujourd’hui, il se battait pour sa vie et ça lui importait bien plus que tout autre chose. Et puis, il ne se battait pas uniquement pour lui, il se battait avant tout pour tous ses gens qui lui faisaient confiance. Car oui, il était la référence ici, le chef de clan. Eivind était le socle de la cohésion, celui qu’on suivait du regard et qui redonnait confiance dans les moments sombres. Tous savaient qu’il ne les abandonnerait pas… et Eivind n’avait aucune envie de les abandonner. Cette communauté était devenue sa famille. Bien sûr, il était plus proche de certains et moins d’autres mais cela ne changeait rien à la vie du camp. Eivind n’acceptait pas n’importe qui, il fallait avant tout démontrer du respect pour la vie. Les hommes et femmes du village ne possédaient plus rien alors ils se battaient pour garder ce chez soi. La forêt était devenue leur lieu de repos, leur maison et pour certain un membre à part entière de leur famille. Ici, ils ne risquaient rien, les arbres les protégeaient de toutes agressions. Ils pouvaient dormir tranquille et pour beaucoup c’était une nouveauté. Ce village s’était la fierté d’Eivind, il avait réussi à faire quelque chose qui avait le mérite de rendre service à des dizaines d’hommes et de femmes. Eivind avait constitué un petit groupe d’homme dont il était à la tête. C’était eux qui se servaient de protéger la forêt et les personnes qui la traversait et c’était grâce à eux qu’Oona était encore en vie.
Eivind était plongé dans ses pensées, Oona, les orcs… de nombreuses questions se posaient à lui et il obtenait bien peu de réponses. Il n’y pouvait rien, les réponses viendraient au moment voulu et pour le moment celui-ci semblait vouloir se faire attendre. Ce fut la voix de la jeune femme qui le fit sortir de ses pensées.. L’étalon renâcla avant de reculer. Elwe détestait qu’on le touche, seul Eivind possédait ce droit. Cependant, elle avait de la chance, il ne l’avait pas mordu. « Il est assez exclusif.. » Le méaras ronfla doucement avant de s’ébrouer. Eivind était toujours impressionné par la capacité de l’étalon à ne jamais se salir. Il le pansait par plaisir pas par besoin l’étalon n’était jamais sale. « Je l’ai trouvé alors qu’il se débattait dans les filets d’un groupe d’homme. Depuis, il me suit partout… » Eivind était bien loin de se douter que l’étalon avait compris avant lui la véracité de ses origines et ce n’était pas plus mal. L’homme haussa les épaules avant de poser son regard sur le campement. « On forme une grande famille » [/color] Eivind posa son regard sur le bras d’Oona, elle avait repris des couleurs, c’était une chose positive. « Tu sembles aller bien mieux que hier soir » [/color] Il esquissa un sourire avant de héler un de ses hommes. Un grand gaillard au crâne dégarni à qui il envoya une bourse remplit d’or. « Owen tu peux aller faire le ravitaillement… et évite de ramener des futs de bierre » L’homme se mit à rire avant d’acquiescer et de s’élancer dans la forêt suivit par un petit groupe d’homme. Quant à Eivind il roula des yeux… « Il va encore m’en ramener plus que de raisons… » Il reposa son regard sur la jeune femme. « Alors que faisais-tu dans la forêt de Fangorn ? »
aeromonster
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: I Need You - Oona   Mer 1 Fév - 13:17


Oona n'était pas habituée à dormir plus de quelques heures par nuit, elle avait perdu cette faculté bien des années auparavant. Les deux dernières années, elle n'avait plus dormi dans une maison digne de ce nom, habituée à devoir se reveiller rapidement en cas de danger. Mais dans cette maison, elle se sentait en sécurité, donc autant en profiter, sans oublier son état de fatigue. Malgré tout, elle ne sombra que dans un sommeil léger, mais réparateur. En se réveillant, la jeune femme se sentait mieux: sa tête ne tournait plus, elle avait repris des forces. Bien sur, la blessure faisait toujours mal, mais ça allait rester comme ça pendant pllusieurs jours encore. Eivind l'avait bien soigné, si bien que d'ici peu, il n'allait certainement rester plus qu'une cicatrice. Mais de toute façon, cela avait bien peu d'importance, puisque cela n'allait certainement pas être la dernière cicatrice d'Oona vu les rumeurs qu'elle avait entendu sur les rumeurs de l'omnre s'elevant de nouveau à l'est, et ce n'était pas non plus la première. C'était quelque chose qui avait assez peu d'importance aux yeux d'Oona. Elle n'avait jamais vraiement été coquette ou accordée plus d'importance que nécessaire à son physique. Bien sur, elle avait apprécié porter de jolies robes, mais cela n'avait jamais eu une grande importance pour elle, et elle vivait très bien sans. Le plus important pour la jeune femme, c'était sa liberté, le fait de pouvoir faire ce que bon lui semblait sans que quelqu'un ne le lui interdise. Et maintenant c'était ce qu'elle avait. Bien sur, sa vie était loin d'être parfaite, mais Oona l'appréciait tout de même, bien que le regret de ce qu'était devenu sa relation avec Eivind semblait la suivre partout. Elle savait qu'ils n'allaient jamais retrouver ce qu'il y avait eu, c'était tout simplement impossible. Il aurait certainement été mieux de partir, mais la jeune femme avait préférée passer un peu de temps avec Eivind, histoire de pouvoir lui dire adieu, bien qu'elle n'allait pas prononcer ces mots à haute voix.
Une fois de plus, les deux jeunes gens firent comme si rien ne s'était passé entre eux, comme s'ils étaient que des connaissances sans passé commun.
"Ce n'est pas bien difficile"
Hier soir, elle avait été au plus mal, si bien qu'il n'était pas difficile d'aller mieux. Maintenant, elle n'était peut être pas au sommet de sa forme, mais elle se sentait quand même assez bien pour poursuivre son plan durant la nuit.
"Je voulais juste te remercier. Tu m'as sauvé hier"
Par contre, la jeune femme n'avait aucune envie de lui parler des raisons de son arrivée à Fangorn. Elle se voyait mal lui dire que c'était pour reccuperer leur fille qu'elle avait abandonné plus d'un an auparavant. Non, c'était tout simplement impossible de lui dire ça.
"Pourquoi ne devrais-je pas être ici ? Je vais là où bon me semble"
Sa réponse avait été assez sèche, mais à vrai dire, elle n'avait pas envie de parler de ce sujet, pas avec lui, ni avec une autre personne.
"Je devrais te laisser, tu as l'air occupé"
Sur ce, la jeune femme lui tourna le dos avant de s'éloigner.

Pendant toute la journée, la jeune femme explora les environs, réfléchissant à son plan. Ce n'était qu'une fois la nuit tombée qu'elle quitta le campement pour se diriger plus vers le sud, la direction où elle savait la petite chaumière qui abritait sa fille. Lorsqu'elle était arrivée à proximité, elle s'arrêta quelques instant pour s'assurer que tout le monde dormait avant de s'approcher d'avantage, sur ses gardes. La porte était verrouillée, mais cela n'importait que peu à Oona puisqu'elle avait décidé de rentrer par une autre manière. Doucement, avec beaucoup d'adresse, elle réussi à ouvrir les volets d'une des fenetres, entrant alors dans la maison sans bruit. Dans une des pièces était couchée la petite fille dans son landeau, dormant profondement. Doucement, en tentant de na pas la reveiller, la jeune femme l'attrapa dans ses bras, la regardant un instant avec un sourire tendre. Depuis le temps qu'elle avait rêvé pouvoir prendre sa fille dans ses bras, elle était enfin en mesure de le faire, et autant dire que c'était une sensation qu'elle n'allait pas oublier de si tôt. Elle enveloppa rapidement la petite fille dans une couverture, avant de vouloir repartir avant que quelqu'un ne se réveille. Elle était presque arrivée à la fameuse fenêtre quand elle bouscula quelqu'un. La jeune femme sursauta, mais se détendit rapidement en voyant qu'il s'agissait d'Eivind. Sauf que la petite fille s#était réveillé, et en voyant ce visage inconnu, s'était mise à pleurer. Il fallait sortir d'ici, et vite. Le regard de la jeune femme s'était posé sur Eivind, et elle s'adressa à lui à voix basse, parlant sur un ton suppliant.
"Si tu as vraiment tenu à moi un jour, laisse moi passer et je répondrais à tes questions plus tard"
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: I Need You - Oona   Mer 1 Fév - 14:23

OONA ♛
EIVIND
Tendue, c’était le mot. Leur relation était devenue bien différente de celle qui avait été la leur des années plutôt. La vie les avait doucement séparées et désormais c’était un fossé qui les séparait. Plus rien ne semblait être en mesure de les unir de nouveau, mais Eivind ne voulait pas penser ainsi. Il avait aimé Oona et il aimait encore, il y avait peut-être encore de l’espoir, ils ne pouvaient pas se croiser pour rien, il devait y avoir un but caché à ces retrouvailles. Cependant pour le moment il préférait garder cela pour lui, il était toujours aussi utopiste, mais il avait tout de même les pieds sur terre. La vision d’Eivind s’appuyait sur des faits et d’une certaine façon il ressentait encore l’amour qu’elle lui portait, meme si celle-ci faisait semblant de ne rien laisser transparaitre. Eivind voulait éviter de déraper comme il l’avait fait deux années auparavant. Il était loin d’avoir voulu profiter d’elle dans un petit moment de pulsions sexuelles. Il n’était pas comme ça et il ne voyait pas comme un simple objet de désir. Il était tout simplement un peu trop amoureux d’elle et pendant quelques temps il avait perdu le contrôle. Cette nuit la avait été une grave erreur vu qu’elle avait précipité leur nouvelle séparation. La jeune femme avait cru qu’Eivind avait voulu abusé d’elle. Idée idiote vu qu’Eivind n’abusait jamais de quelqu’un, mais dans ces moments-là, il est bien difficile de voir les choses avec clairvoyance. De plus l’homme possédait sa fierté et il n’aimait pas devoir se justifier à Oona surtout sur ce genre de sujet. Il n’avait jamais été comme ça et s’il avait voulu profiter d’elle il aurait pu le faire bien avant. Finalement personne n’avait voulu écouter et personne n’avait donc été en mesure de comprendre ce que l’autre avait à lui dire. Résultat des courses, ils s’étaient encore plus enfoncé dans leur ressenti. Alors évidemment, la suite ne s’était pas parfaitement déroulée. Oona n’avait pas apprécié qu’Eivind désire la protéger, elle était partie et quand il avait voulu la chercher, il avait été incapable de la trouver. Désormais bien des choses avaient changé, Eivind y compris, il n’était plus aussi enfantin qu’a l’époque, bien moins foufou et prétentieux. Il avait muri, grandit… Et désormais il refusait de la perdre une seconde fois. Il aurait bien pu lui parler tout de suite de l’événement qui avait tout déclenché mais elle l’aurait surement prit comme une agression. Alors il allait atteindre, pas trop longtemps, il sentait bien qu’elle était incertaine, il y avait quelque chose qu’elle cachait…
Eivind resta silencieux, il aurait pu parler mais elle fut bien plus rapide que lui vu qu’elle disparut bien trop rapidement pour qu’il puisse agir. Le jeune homme enfourcha alors le méaras, il avait à faire au Sud. Eivind refit son apparition dans la soirée. Oona était là , comme il l’avait prévu elle n’était pas partie et l’intuition du jeune homme se révéla vraie. La soirée se passa calmement, peu de mots échangés, si ce n’est les courtoisies d’usage. Cependant, il ne se laissa pas berner. Alors quand il l’entendit se lever en cachette, il esquissa un sourire dans la pénombre. Il la laissa prendre de l’avance avant de s’élancer à sa suite. Elwe était silencieux, cependant il avait préféré prendre u autre cheval, une autre intuition. L’homme se demandait bien ce qui pouvait l’amener vers la maison du boulanger d’un village qui vivait un peu plus reclus. Elle n’était pas une voleuse alors que cherchait-elle dans cette maison. Curieux, il laissa les chevaux a la porte avant de rentrer lui aussi dans la fenêtre en utilisant la fenètre. La jeune femme le percuta de plein fouet. Eivind ncligna des yeux comme pour bien la distinguer. « C’est quoi cette histoire.. » La petite se mit à pleurer, Eivind la connaissait… de vue. Cette histoire lui avait toujours sembler assez loufoque vu que e couple s’était retrouvé avec une enfant du jour au lendemain. Eivind claqua sa langue contre son palais avant de se pousser pour la laisser passer. « Il y a un cheval dehors… ». Quand a lui, il attrapa rapidement son arc, des bruits de pas arrivés à vive allure et quelque chose lui disait que ce n’était pas , par courtoisie. En effet le boulanger débarqua avec une épée, mais la flèche qui était pointée sur lui le fit s’immobiliser rapidement. « Eivind » « Aman. »; L’homme tenta de déstabiliser le jeune archer, mais une flèche alla de planter a quelques mini mètre de son visage ce qui eut pour effet de le refroidir. « Oh non…ne fais pas ça.. » Eivind n’était pas idiot, elle était venue chercher l’enfant, pourquoi ? C’était bien ça la question et vu qu’il l’avait entendu hurler le nom de Oona. « Comment tu l’as connais ? » L’homme balbutia quelques bribes mais une flèche décida de se planter dans le haut de sa tunique tout près de sa nuque. Il lui cracha alors tout le morceau, qu’oona était apparue enceinte, qu’ils l’avaient aidé à accoucher et qu’ils avaient garder l’enfant pour récupérer une somme d’argent. S’il y avaient bien une chose qu’Eivind détestait c’était ce genre de comportement. Il tira une nouvelle fois près de l’individu. « Si tu tentes de les approcher, je ne te manquerais pas… » Sur ces mots il fit demi tour. Elwe attendait patiemment devant la porte. Au contact du corps de son cavalier sur le dos, il s’élança à vive allure rattrapant allégrement le cheval de la jeune femme. Il faisait glacial, raison pour laquelle il enleva sa cape pour la poser sur la jeune femme… « c’était donc elle que tu cherchais, ravi de savoir que j’ai une sœur… »
aeromonster
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: I Need You - Oona   Jeu 2 Fév - 23:07


Oona était tout sauf une voleuse. Elle s'était habitué à vivre de rien, mais elle ne s'était jamais tombée si bas qu'elle s'en prenait au bien d'autrui. Elle n'avait donc pas vraiment l'habitude de pénétrer dans des maisons qui ne lui appartenaient pas, et peut être qu'elle se montrait même maladroite. Mais le principal avait été de ne pas réveiller les propriétaires de la maison, et ça, elle l'avait réussi, du moins jusqu'à ce que sa collision avec Eivind ne reveille la petite. Oona n'avait aucune habitude avec les enfants, si bien qu'elle ne savait pas vraiment quoi faire pour calmer sa fille, mais pour le moment, le principal était tout simplement de partir avant que quelqu'un ne tente de la retenir. Elle regardait Eivind d'un air suppliant, chose qu'il ne devait sans doute même pas voir, puisque la pièce dans laquelle ils se trouvaient n'étaient pas éclairée. En tout cas, la jeune femme était soulagée lorsqu'il la laissa passer, et qu'il décida même de l'aider, chose qui l'étonnait, puisque pour lui, cela devait sembler comme si elle emlevait l'enfant de quelqu'un d'autre. En passant à côté de lui, elle murmura un rapide "merci", avant de sortir de la maison le plus rapidement possible, tenant fermement la petite fille contre elle. Monter en selle avec la petite fut un véritable challenge, mais non loin d'eux se trouvait un grand abreuvoir. Tentant fermement les rênes du cheval, la jeune femme monta sur le bord de l'abreuvoir avant de se hiser en selle. Elle referma doucement l'emprise sur Kahlan, avant de talonner le cheval, afin de s'éloigner le plus rapidement possible de cet endroit. Après peu de temps, elle entendit des bruits de sabots s'approcher, puis Eivind apparut à côté d'elle. Elle avait prévu de répondre à ses questions, mais autant dire qu'elle fut vexée par sa remarque. Sans doute qu'à ses yyeux, cela devait sembler logique, mais rien que le fait qu'il puisse penser que cet enfant était sa soeur la dégoutait. Elle avait espéré qu'il le devine par lui-même, et l'idée d'avoir un enfant du père d'Eivind lui donnait tout simplement envie de vomir. "Tu n'as pas changé à toujours juger bien trop vite. Merci pour le cheval, quand on aura atteint la forêt, je te le rendrais. Je ne reviendrais pas avec toi au campement, ça va juste vous attirer des ennuis." La forêt était maintenant visible, elle se dressait qu'à une centaine de mètre d'eux, si bien que la jeune femme se redressa doucement pour ralentir le cheval. Pendant la chevauchée, la petite fille avait arrêté de pleurer, elle semblait prendre plaisir à se laisser balancer par les mouvements souples de l'animal.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: I Need You - Oona   Jeu 2 Fév - 23:38

OONA ♛
EIVIND
Eivind n’aimait pas vraiment ce genre de situations. Tout abord, il était arrivé un peu comme un cheveu sur la soupe. Il ne connaissait rien à cette histoire et vu qu’il n’aimait pas être pris au dépourvu… Il aurait bien évidemment préféré qu’elle lui en parler, qu’elle lui explique qu’il y avait quelque chose qu’elle devait faire, qu’elle devait récupérer sa fille. Et même si cet enfant était celui de son abruti de père, Eivind aurait compris. L’homme n’était pas de ceux à regarder une femme pour le simple plaisir des yeux et qu’elle soit consente ou pas il était tout à fait possible qu’il l’ai mise enceinte… Quoique sa mère lui avait toujours répété qu’il était stérile, après tout elle n’avait jamais mis d’enfant au monde et les nombreuses maitresses de celui-ci semblait aussi incapable de lui apporter un enfant. Voilà donc qui semblait changer la donne, vu que la jeune femme avait une fille. Puis comme si tout voulait s’éclairer et comme si son esprit recommençait doucement à s’alimenter, il se rappela qu’ils avaient passé une nuit bien agréable juste avant leur séparation. Bien sur , il n'avait jamais oublié cette nuit, ce n'était tout simplement par la première idée qui lui était venur à l'esprit en voyant Oona avec l'enfant. A cet instant même il se sentit devenir aussi froid qu’un glaçon avant d’avaler sa salive. Comme si l’étalon avait compris le doute qui rongeait l’homme, il s’arrêta, laissant Eivind remettre un peu d’ordre dans ses pensées et de contrôler les frissons qui parcouraient son corps à sa possible paternité. Il avait peut-être parler trop vite, surtout que les paroles d’Oona semblaient aller dans ce sens. Il se mordit la lèvre, si c’était le cas, si cette enfant n’était pas celle de son père, mais la sienne, il venait de faire la connerie du siècle. Il laissa échapper un juron avant de s’élancer après Oona. Enfin c’était plutôt le cheval qui s’élançait à la suite de la jeune femme. Il n’était surement ni l’heure, ni le moment pour qu’ils s’engueulent, la situation était assez compliquée et hors de question pour Eivind de la laisser partir avec la petite en plein nuit dans u froid glacial. « Oh oui, bonne idée, part en pleine nuit sans cheval avec une enfant de son âge, elle sera morte avant demain matin si elle reste dans ce froid, et toi aussi » Il était énervé, mais il parla relativement avec calme ce qui pour lui était une victoire. Il n’avait pas envie de la perdre, pas encore une fois, alors non, il refusait qu’elle s’en aille. Il prit une voix plus douce, amicale et quelque part amoureuse. « Je suis désolée, je ne voulais pas dire ça , d’une certaine façon c’est qui devrait être le plus logique , c’est notre fille n’est ce pas ?… C’est pour elle que tu es revenue à Fangorn.. » Ce n’était pas vraiment une question, plus une constatation. Remarquant que le cheval immobile eut pour effet de refaire pleuré la petite, il mit pied à terre et attrapa le cheval par la bride. Il ne montait que rarement l’étalon blanc et il n’aimait pas le faire si il n’y était pas obligé. Voilà pourquoi il préférait mettre pied à terre et puis comme ça au moins, il était sûr qu’elle le suive. « Tu pourras prendre ta décision demain matin…Mais pas maintenant, ça ne serait pas prudent… » l’idée que l’enfant pouvait être la sienne grandissait de plus en plus dans son esprit, et le pire c’est qu’il était finalement très heureux de l’apprendre. Dire qu’il l’avait vu plusieurs fois… sans s’en douter, quel imbécile… Il n’avait aucune envie qu’elle s’en aille, et ce n’était pas que pour l’enfant, mais c’était à OOna de faire son choix, cependant pour lui, la situation était un peu trop compliquée pour qu’elle puisse faire un bon choix à ce moment-là. Il connaissait la foret comme ça poche, il n’était donc pas vraiment difficile pour lui de retrouver la route du camps, ce qui n’était pas le cas du reste de la population de ce pays.
aeromonster
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: I Need You - Oona   Dim 5 Fév - 14:42


A vrai dire, Oona n'aurait pas pensé qu'Eivind lui aiderait, pas sans connaitre toute l'histoire. Bien sur, l'idée de lui demander de l'aide lui était passé par l'esprit, mais dans ce cas, elle aurait dut tout expliquer et elle ne s'était pas sentie prête pour cela. Elle ne voulait pas qu'il soit au courant pour leur fille, tout simplement parce qu'elle ne voulait pas de sa pitié. C'était certainement pas le rêve de chaque homme d'avoir un enfant issu d'une simple relation d'une nuit. Mais la jeune femme connaissait assez bien Eivind pour savoir qu'il se sentirait obligé de s'en occuper une fois au courant. Et Oona avait trop d'amour propre pour se laisser traiter de la sorte.
D'ailleurs, la façon dont il lui parlait, comme s'il s'adressait à un petit enfant, énerva encore plus la jeune femme. Après tout, elle avait survécue pendant 2 ans seule, elle n'avait donc pas besoin de ses conseils. Par contre, elle devait avouer malgré elle qu'il avait raison sur un point : pour la petite, il serait mieux de passer la nuit dans un endroit chauffé, en sécurité. "Tu n'as jamais été là quand j'aurais eu besoin de toi, alors pas besoin de jouer au sauveur aujourd'hui, je sais très bien me débrouiller sans toi." La voix d'Oona était sèche, amère même, et il n'était pas bien difficile de deviner qu'elle lui en voulait pour cela. Comme quoi, toutes ces choses qu'elle était bien incapable de lui dire en temps normal refaisaient surface maintenant, sans pour autant que la jeune femme fasse exprès.
Sauf qu'une fois de plus, Oona avait été bien trop énervée par les paroles du jeune homme pour réfléchir à ce qu'elle disait, si bien qu'Eivind finit par deviner la réalité, chose qu'elle aurait préférée éviter, mais il était trop tard pour cela, elle ne pouvait pas reprendre ce qu'elle avait dit. Bien sur, elle aurait pu lui mentir, mais ce n'était pas vraiment le genre d'Oona. La jeune famme préféra rester silencieuse, laissant Eivind dans le doute. Après tout, il méritait au moins cela. Pourtant, elle ne tenta de résiter lorsqu'il attrapa son cheval par la bride et se contenta de ne rien dire. Il avait raison que pour la petite, il était plus sage de passer une nuit au chaud, mais ça allait certainement être la dernière qu'elle passerait à Fangorn, puisqu'il était trop douloureux de voir Eivind tous les jours. Elle aurait certainement pu lui répondre, mais à vrai dire, elle n'en avait aucune envie, surtout qu'elle ne savait pas quoi lui dire. Si bien qu'une fois de plus, elle préféra garder le silence.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: I Need You - Oona   Dim 5 Fév - 20:53

OONA ♛
EIVIND
Eivind n’aimait pas ce sentiment, il se sentait perdu, et puis, il avait aussi l’impression de perdre le contrôle et ça c’était loin de lui plaire. L’homme aimait tout contrôler, ça lui assurer un plus grand taux de chance de survie. Il ne vivait pas dans un monde où il pouvait laisser du doute, ça aurait été dangereux pour lui et pour ses hommes. Bien sur la situation était différente mais pour lui, le résultat était finalement le même. Il était bien incapable de savoir quoi faire, et puis le froid n’aidait pour sa réflexion. A chaque seconde qu’il passait il était de plus en plus congelé et en plus il devait faire avec le sentiment de culpabilité qui le rongeait. Il n’avait jamais eu le désir de se servir d’elle et de la laisser , ça ne lui était tout simplement jamais arrivé à l’esprit, pour lui c’était même inpensable. Ils s’étaient engueulé, mais c’est bien le genre de choses qui arrivent à tout le monde. Il n’y pouvait rien si Oona avait décidé de s’en aller, de ne même pas chercher à le retrouver, ce qui avait fait pourtant et pendant plusieurs jours. Mais, il s’en voulait quand même, peut-être aurait-il du continuer les recherches encore et encore ? Il n’en savait rien et de toute façon à l’heure actuelle, il était bien trop tard revenir en arrière. Il n’avait pas été là à l’époque où elle avait surement eu le plus besoin d’elle. Son silence en avait dit long, pour Eivind, plus de doute sur sa possible paternité, il était bien le père, et ça, ça risquait de changer des choses dans sa vie. Enfin, peut-être, vu qu’elle risquait de partir et lui de ne jamais la revoir. Cependant l’inconscience d’Oona par moment risquait de l’empêcher de dormir. Elle n’avait pas les pieds sur terre, s’il ne l’avait pas retenu elle serait surement parti, dire qu’elle aurait mis la vie de sa fille en jeu, oh que non, il n’aimait pas ça, il détestait même cette idée. Elle pouvait le détester, le hair, mais de là à mettre en danger la vie de sa fille… Eivind n’avait aucune envie de se lancer dans une discussion endiablée en pleine nuit, encore moins dans un temps si glacé. Il faisait froid, bien trop froid, pour qu’il puisse vraiment avoir envie de se battre. De plus, ils venaient de regagner le camp et il n’avait aucune envie de réveiller les habitants , ce qui ne semblait pas etre le cas d’Oona. L’homme n’était pas non plus décidé à lui répondre, sa réponse admettait qu’elle ne le connaissait pas, pire elle ne le croyait pas. Elle ne semblait jamais avoir entendu parler de la lettre pourtant lui l’avait bien remis à sa nourrice… Le doute que celle-ci ne lui ai pas remise ne lui était jamais venu à l’esprit, mais désormais… Cependant, il préférait se le garder pour lui. « En effet, c'est un portrait fidèle, Je suis un pourri, tu le sais bien non, je profite des gens, je les malmène et j’aime les faire souffrir…maintenant descend… » Il avait parlé avec calme et surtout à voix basse. Une fois Oona descendue de cheval, l’homme s’évapora dans le camp. Il trouva à faire pendant plus d’une heure, il était tellement énervé qu’il ne ressentit même plus le froid. Quand il regagna sa maison, Oona était en train de dormir avec leur fille, si bien qu’il oublia rapidement sa colère. Il se contenta de sourire tout en couvrant la jeune femme, remontant la couverture qui était tombée. Avec tendresse, il l’embrassa sur le front, murmurant un léger je t’aime, avant d’aller se coucher…sur une chaise. Il fut sorti de sa somnolence par des pleurs légers, ceux de sa fille bien sûr, mais eivind savait si prendre avec les enfants. Il attrapa l’enfant dont il ignorait toujours le nom et la posa sur ses genoux devant un petit cheval en bois et une sorte de jouet à grelot qui semblait finalement assez intéressé l’enfant pour qu’elle sèche ses larmes, quand à Eivind étrangement, il se prit rapidement aux joies de la paternité, autant en profiter avant qu’elle ne lui soit enlevé.

aeromonster
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: I Need You - Oona   Dim 5 Fév - 22:46


Oona ne supportait pas qu'on lui dise quoi faire, et elle supportait encore moins que ce soit Eivind qui le fasse, pas après tout ce qui s'était passé. Il avait préfèré la laisser tomber lorsqu'elle avait été mariée de force à son père, alors qu'il ne tente pas à vouloir lui dicter sa conduite maintenant. Oona pouvait se montrer très tête de mûle, et elle ne cédait que rarement, mais elle savait également reconnaitre quand l'autre avait raison. Elle avait beau grincer des dents pour éviter de devoir donner raison à Eivind, mais elle ne suivait pas moins son conseil. Non pas parce que c'était lui qui le disait, mais tout simplement parce que c'était vraiment la meilleure des choses à faire. Bien sur, elle aurait pu talonner le cheval et partir, mais cela aurait été gamin, et surtout irresponsable. Elle avait beau vouloir éviter de devoir faire face plus longtemps à Eivind, mais elle avait des responsabilités envers la petite, et elle devait les assumer. Le regard de la jeune femme se posa de nouveau sur la petite fille qu'elle tenait devant elle, enveloppée dans la cape d'Eivind. Le seul fait de voir sa fille avait pour effet de calmer Oona, mais cela ne devait pas être de longue durée, vu les paroles d'Eivind. A vrai dire, il était extrêmement mal placé pour lui faire des reproches, car contrairement à lui, Oona avait lutté de toute ses forces contre ce mariage. Malheureusement, elle n'avait pas réussi à le faire échouer, mais contrairement à lui, elle s'était battu pour leur relation. Elle ne s'était pas contentée de rester une simple spectatrice, il y avait eu beaucoup trop de choses en jeu pour qu'elle aurait pu rester inactive. Mais désormais, cela semblait être extrêmement lointain, puisque tout était perdu entre eux. Bien sur, elle l'aimait toujours, mais elle était bien incapable de le regarder comme elle le faisait avant. Non, ce qu'il y avait eu s'était brisé en mille morceaux qu'il était impossible de recoller, ça Oona avait été forcée de constater deux ans auparavant. Alors entendre EWivind lui faire des reproches avait de quoi la faire enrager.
"Tu crois vraiment pouvoir me faire des reproches ? Toi ? Contrairement à toi, je ne suis pas restée en arrière à tout observer. J'ai tenté de me battre pour notre relation, mais visiblement, il n'y avait pas grand chose à sauver, vu que tu sembles croire que je sautais de joie quand on m'a forcé d'épouser ton pervers de père. Alors pas besoin d'inventer une lettre qui n'a jamais existée, tu pourrais au moins avoir le cran de ne pas mentir non ? Et je ne vois pas pourquoi je serais restée pour me faire traiter comme un objet avec lequel on s'amuse avant de le ranger dans le placard et de fermer à clé. Si j'aurais voulu ça, je serais restée avec ton père."
Le ton de la jeune femme était extrêmement sec. Toutes ces choses, elles auraient du être dites bien plus tôt. Mais à la place, elles s'étaient accumulées, si bien que maintenant les dire n'allait certainement plus changer grand chose à leur relation.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: I Need You - Oona   Lun 6 Fév - 11:15

OONA ♛
EIVIND
Eivind n’aimait pas ce sentiment, il se sentait perdu, et puis, il avait aussi l’impression de perdre le contrôle et ça c’était loin de lui plaire. L’homme aimait tout contrôler, ça lui assurer un plus grand taux de chance de survie. Il ne vivait pas dans un monde où il pouvait laisser du doute, ça aurait été dangereux pour lui et pour ses hommes. Bien sur la situation était différente mais pour lui, le résultat était finalement le même. Il était bien incapable de savoir quoi faire, et puis le froid n’aidait pour sa réflexion. A chaque seconde qu’il passait il était de plus en plus congelé et en plus il devait faire avec le sentiment de culpabilité qui le rongeait. Il n’avait jamais eu le désir de se servir d’elle et de la laisser , ça ne lui était tout simplement jamais arrivé à l’esprit, pour lui c’était même inpensable. Ils s’étaient engueulé, mais c’est bien le genre de choses qui arrivent à tout le monde. Il n’y pouvait rien si Oona avait décidé de s’en aller, de ne même pas chercher à le retrouver, ce qui avait fait pourtant et pendant plusieurs jours. Mais, il s’en voulait quand même, peut-être aurait-il du continuer les recherches encore et encore ? Il n’en savait rien et de toute façon à l’heure actuelle, il était bien trop tard revenir en arrière. Il n’avait pas été là à l’époque où elle avait surement eu le plus besoin d’elle. Son silence en avait dit long, pour Eivind, plus de doute sur sa possible paternité, il était bien le père, et ça, ça risquait de changer des choses dans sa vie. Enfin, peut-être, vu qu’elle risquait de partir et lui de ne jamais la revoir. Cependant l’inconscience d’Oona par moment risquait de l’empêcher de dormir. Elle n’avait pas les pieds sur terre, s’il ne l’avait pas retenu elle serait surement parti, dire qu’elle aurait mis la vie de sa fille en jeu, oh que non, il n’aimait pas ça, il détestait même cette idée. Elle pouvait le détester, le hair, mais de là à mettre en danger la vie de sa fille… Eivind n’avait aucune envie de se lancer dans une discussion endiablée en pleine nuit, encore moins dans un temps si glacé. Il faisait froid, bien trop froid, pour qu’il puisse vraiment avoir envie de se battre. De plus, ils venaient de regagner le camp et il n’avait aucune envie de réveiller les habitants , ce qui ne semblait pas etre le cas d’Oona. L’homme n’était pas non plus décidé à lui répondre, sa réponse admettait qu’elle ne le connaissait pas, pire elle ne le croyait pas. Elle ne semblait jamais avoir entendu parler de la lettre pourtant lui l’avait bien remis à sa nourrice… Le doute que celle-ci ne lui ai pas remise ne lui était jamais venu à l’esprit, mais désormais… Cependant, il préférait se le garder pour lui. « En effet, c'est un portrait fidèle, Je suis un pourri, tu le sais bien non, je profite des gens, je les malmène et j’aime les faire souffrir…maintenant descend… » Il avait parlé avec calme et surtout à voix basse. Une fois Oona descendue de cheval, l’homme s’évapora dans le camp. Il trouva à faire pendant plus d’une heure, il était tellement énervé qu’il ne ressentit même plus le froid. Quand il regagna sa maison, Oona était en train de dormir avec leur fille, si bien qu’il oublia rapidement sa colère. Il se contenta de sourire tout en couvrant la jeune femme, remontant la couverture qui était tombée. Avec tendresse, il l’embrassa sur le front, murmurant un léger je t’aime, avant d’aller se coucher…sur une chaise. Il fut sorti de sa somnolence par des pleurs légers, ceux de sa fille bien sûr, mais eivind savait si prendre avec les enfants. Il attrapa l’enfant dont il ignorait toujours le nom et la posa sur ses genoux devant un petit cheval en bois et une sorte de jouet à grelot qui semblait finalement assez intéressé l’enfant pour qu’elle sèche ses larmes, quand à Eivind étrangement, il se prit rapidement aux joies de la paternité, autant en profiter avant qu’elle ne lui soit enlevé.

aeromonster
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: I Need You - Oona   Lun 6 Fév - 12:55


Oona avait dit tout ce qu'elle avait eu sur le coeur, du moins le principale, le reste, Eivind devait certainement s'en douter, comme par exemple qu'elle lui en voulait toujours. Dire tout cela à haute voix avait peut être crevé l'abscès si l'on puisse dire, mais Oona ne se sentait pas vraiment mieux. C'était tout de même triste d'en être arrivé Lá. Autrefois, ils parlaient de tout et de rien, ils avaient été extrêmement proches, et maintenant, soit ils se disaient des choses insignifiantes, soit ils se disputaient... Il ne restait plus rien de leur complicité d'autan. D'ailleurs, leur relation ne risquait pas de changer, puisque Oona était bien incapable de lui pardonner, surtout si comme maintenant, il se faisait passer pour la victime, rejetant toute la responsabilité de l'échec de leur relation sur Oona. Le fait qu'il puisse croire qu'elle avait accepté de coeur joie d'épouser son père montrait bienqu'il ne la connaissait pas du tout. Ou alors, il disait ça uniquement pour une sorte d'excuse à son comportement. Dans les deux cas, c'était tout aussi méprisable. S'il n'y aurait pas eu Kahlan, Oona serait certainement déjà partie, tellement elle était dégoûtée du comportement d'Eivind. Parfois, il lui arrivait même de se demander s'il l'avait réelement aimé... Quoiqu'à chaque fois qu'elle se posait cette question, elle savait aussi qu'elle connaissait la réponse : oui, cela ne pouvait être autrement. Seulement cet amour n'avait pas du être assez fort pour qu'il se batte pour eux...
Oona descendit lentement de cheval, prenant bien soin de ne pas blesser Kahlan qu'elle tenait toujours dans ses bras. Bien sur, pour Eivind, il était impensable de lui aider, quoique, elle ne voulait pas de son aide, mais il aurait au moins pu y penser, non pas pour elle, mais pour leur fille. Comme quoi, c'était un autre signe qu'elles importaient bien peu à ses yeux. Sans adresser un mot ou même un regard à Eivind, la jeune femme partit en direction de la maison, Kahlan dans ses bras. Elle n'avait aucune envie de passer une nuit de plus dans la maison d'Eivind, mais sur ce coup, elle n'avait pas vraiment le choix puisqu'elle avait nulle part autre où aller. Arrivée au chaud, elle se coucha à côté de la petite fille sur le lit, prenant bien soin de la recouvrir. Elle la regarda dormir un instant, avant de s'endormir à son tour... Et comme souvent, elle rêvait d'Eivind. Dans son rêve, il l'embrassait tendrement sur le front avant de lui murmurer "je t'aime" à l'oreille. Elle avait beau être en colère contre lui, mais elle savait aussi que cela ne changeait rien à ses sentiments, qu'elle l'aimait malgré tout. Si bien qu'un sourire se dessina sur le visage de la jeune femme.
Le lendemain matin, elle fut reveillé par le bruit. Encore légèrement endormie, elle ouvrit les yeux pour voir ce qui se passait, et autant dire que pendant un instant, elle avait l'impression qu'elle était toujours entrain de rêver. Il lui était souvent arrivé d'imaginer de telles scènes de famille, mais jamais elle n'aurait cru que cela arriverait réelement. Eivind était assis sur une chaise un peu plus loin, entrain de jouer avec leur fille qui était assise sur ses genoux. Attendrie par cette scène, la jeune femme se redressa doucement, sans toute fois les quitter du regard.
"Elle s'appelle Kahlan"
Eivind semblait sincèrement s'interesser à leur fille, donc il pouvait au moins savoir ça.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: I Need You - Oona   Lun 6 Fév - 14:23

OONA ♛
EIVIND
La vie d’Eivind s’était crée comme celle de toute personne au fil des rencontres et des imprévus. Le début de sa vie n’était en fait qu’un mensonge et le jeune homme n’était finalement que le fruit d’une coucherie assez lamentable. Ses véritables origines avaient été caché pour assurer sa survie et ça en restait là. Sa mère n’avait jamais aimé son père, comme il en était pour Oona. La seule chose qu’il n’avait pas réussir à saisir, c’était tout simplement la raison qui avait poussé la jeune femme à épouser son père. Par amour non, par obligation ? C’était surement le plus probable et finalement plus dur à accepter que si elle l’avait vraiment aimé. Cependant, désormais Eivind avait eu vent d’une autre possibilité et elle lui faisait froid dans le dos. Si en effet elle n’avait jamais reçu cette lettre, ça répondait à bien des questions, en particulier le fait qu’elle le rejette avec tant de vivacité. La question était de savoir pourquoi… Eivind et Oona avaient entretenu une certaine correspondance, alors pourquoi ne pas avoir reçu cette lettre-là, surtout qui l’avait remise en main propre. En tout cas, si tout venait de là, il avait de quoi s’en vouloir de ne pas lui avoir remis à elle, ou ne pas être allé la chercher de force, mais à l’époque, il était plus jeune, plus idiot. A vrai dire, cette nuit la, Eivind ne trouva pas vraiment le sommeil, c’était trop compliqué pour qu’il puisse comprendre. Il avait besoin de réponses, mais ce n’était pas le moment de poser des questions. Selon certains, la nuit portait question, mais pour Eivind, elle n’en apportait que plus. Sa vie s’était bâtit sur de nombreux non-dits et un jour ils allaient devoir bercer l’abcès. Il y avait quelque chose qui clochait et la lettre en était la clé, cependant il préférait la laisser dormir, en espérant qu’elle lui laisserait tout simplement le temps d’en parler. En fait il arriva à s’endormir en la regardant tout simplement dormir, la voir apaiser, calme, voir même heureuse, c’était finalement la seule chose qui lui tenait à cœur, mais ça elle ne semblait pas vouloir le croire.
La petite fille avait finalement rapidement accepté la présence de son père, elle qui au début l’avait regardé avec méfiance, lui donnait désormais ses jouets pour qu’Eivind fasse tourner la petite roue en bois fixé dans un petit socle , ce qui évidemment émerveillé l’enfant. Les rires de l’enfant furent coupée par la voix de sa mère. Eivind releva la tête posant son regard sur Oona avant de sourire. « Kalhan … c’est jolie » Pas vraiment le temps pour Eivind de rajouter quelques mots , une voix rocailleuse se fit entendre dans le camps. « Les Orcs déracinent des arbres côté rohan » Eivind soupira avant d’attraper sa fille pour la donner à sa mère. Il attrapa rapidement son épée et son arc avant de sortir de la maison, cependant il s’arrêta sur le pas de la porte avant de la franchir. « J’ai vraiment donné une lettre à ta nourrice pour que tu me rejoignes… par pitié reste la on doit parler.. » L’arrivée du méaras coupa court, il sauta rapidement sur le dos de l’étalon qui s’élança à vive allure suivit par plusieurs autres chevaux.
Les orcs n’étaient pas si décidé à se laisser abattre mais ils y arrivèrent tout de même bien qu’une flèche s’était planté dans l’épaule d’Eivind. Il l’avait arraché précipitamment, créant surement plus de dégâts, mais il ne pouvait pas continuer à se battre avec une flèche plantée dans l’épaule. Au moins, sa journée ne fut pas si pitoyable que ça, vu qu’il remarqua la lumière dans sa maison, signe que la jeune femme avait finalement décidé de rester un peu plus longtemps, il poussa délicatement la porte et déposa ses armes sur une chaise avant de poser son regard sur Oona. « Tu es restée.. » Sa voix était soulagée, heureuse même.

aeromonster
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: I Need You - Oona   Lun 6 Fév - 17:56


En temps normal, Oona n'avait pas le sommeil lourd, bien au contraire même. Un très léger bruit suffisait pour la réveiller en général, chose nécessaire pour une rôdeuse, sinon elle ne serait sans doute plus en vie. Mais depuis qu'elle était ici, pour la première fois depuis bien longtemps, elle dormait profondemment. Elle savait qu'ici elle ne risquait rien, si bien que son corps semblait vouloir profiter de cette occasion pour se reposer. Et cette scène à laquelle elle assistait au réveil lui donna chaud au coeur, bien qu'elle ne le montrait pas réelement. Mais au moins, contrairement au soir d'avant, sa voix n'était plus hostile quand elle s'adressait à Eivind, ce qui était tout de même un certain progrès. Mais malgré tout, l'ambiance entre eux restait tendue, bien qu'aucun d'eux ne semblait vouloir jeter la première pieere. Comme bien trop souvent, ils préféraient parler sur d'autres choses au lieu d'aller au coeur de leur problème. Le voir partir avait donc aussi quelque chose de rassurant, même si Oona savait d'avance qu'elle allait s'inquiéter pour lui jusqu'à ce qu'elle le sache rentré sain et sauf. Normalement, elle avait prévu de partir, mais les paroles d'Eivind la firent douter. S'il n'y avait ne serait-ce qu'une miniscule leur d'espoir que les choses s'arrangent entre eux, elle ne voulait pas le rater... Si bien que la jeune femme décida de rester, pour donner à Eivind une occasion de lui dire ce qu'il semblait avoir sur le coeur. Après tout, elle pouvait toujours repousser son départ de quelques heures, voir même d'un jour, et ça lui permettait de pouvoir jouer avec Kahlan et de faire connaissance. Malgré tout, oona restait sur ces gardes, surveillant fréquemment les alentours, non seulement pour voir si Eivind revenait, mais aussi pour éviter de se faire surprendre par des orcs, bien que cette possibilité soit tout de même faible.
La jeune femme fut soulagée de voir Eivind refranchir la porte en vie. Il semblait blessé si l'on jugeait de par le sang qui imbibait sa tunique, si bien que la jeune femme partit chercher de l'eau au lieu de répondre. Après tout, qu'aurait-elle bien pu dire ? Il voyait tout de même de ses propres yeux qu'elle était là...
"Tu devrais enlever ton haut pour que le puisse nettoyer ta blessure"
Elle posa un recipient d'eau dans lequel elle avait écrasé certaines plantes aux vertues cicatrissantes sur la table, attendant qu'Eivind ne réagisse.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: I Need You - Oona   Lun 6 Fév - 18:58

OONA ♛
EIVIND
Eivind était un habitué des blessures en tout genre, mais il avait toujours eu de la chance. Il avait toujours réussi à bien se soigner et puis il avait aussi eu la chance de ne pas subir de trop gros dégâts. Quelque part, il devait avoir une espèce d’ange gardien qui veillait sur lui ou peut être est ce son quart elfe qui le rendait plus résistant, mais ça évidemment, il n’était pas en mesure de le savoir. Protéger Fangorn était sa priorité et depuis quelques temps les attaques d’orcs se multipliaient. Bien sûr ils n’attaquaient pas les rodeurs, mais les arbres. Cependant, à force de toujours se faire repousser, ils étaient désormais sur la défensive, ce qui rendait toute attaque difficile. Eivind pouvait cependant être satisfait, ce soir-là, ils étaient tous rentrés en vie. Il n’y avait que des blessures légères. Eivind tentait toujours de minimiser les risques, il prenait toujours le plus de précautions possibles dans le but d’avoir le moins de dégâts sur son groupe et pour le moment ça fonctionnait assez bien. Il aimait voir les femmes courir vers leur mari qui revenait en vie, mais il aurait surement préféré ne pas les voir aller se battre. Cependant, tous, comme lui avait fait le choix de se battre pour vivre ici et ce choix impliquait de nombreuses conséquences dont celui de mettre leur vie en danger pour défendre ce qui n’était aux yeux de certains qu’une forêt. Mais Eivind aimait croire qu’il se cachait dans celle-ci une force insoupçonnée qui pourrait leur venir en aide un jour, comme elle l’avait fait pour la communauté, un siècle avant. Il aurait aussi été heureux de voir apparaitre OOna au pas de la porte, mais il ne fallait pas trop rêver non plus. Eivind était rentré avec une certaine appréhension dans la maison, sachant que ce soir-là, ils allaient devoir crever l’abcès. Pour le moment cependant, il était bien décidé à ne pas entamer le sujet, ça risquait d’être assez mal perçu par la jeune femme et vu qu’elle était encore là, elle ne partirait pas avant demain matin, si tel était son choix. La voir chez lui était une vision agréable bien qu’étrange, la présence de leur fille qui jouait dans un coin de la maison et qui se mit à sourire en le voyant arrivé l’était plus encore. Finalement, elle semblait s’être assez bien acclimatée à la situation, Eivind espérait juste que cet événement ne l’ai pas marqué pour que cela devienne une phobie.
L’homme resta immobile quelques secondes observant sa fille avant de se rendre compte que la jeune femme lui adressait la parole. « Heu… » Il regarda sa chemise, il avait oublié ce petit problème. Il enleva délicatement sa chemise, à vrai dire c’était assez moche à voir. Il prit place sur une chaise avant de reposer son regard sur Kalhan « ça s’est bien passé votre première journée mère-fille ? »

aeromonster
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: I Need You - Oona   Lun 6 Fév - 20:10


Passer une journée de plus au campement avait sans doute été une bonne chose, puisque de cette manière, Oona avait eu l'occasion d'apprendre à connaitre au moins un petit peu sa fille, chose qui aurait du être faite plus d'un an auparavant. La jeune femme s'en voulait toujours de l'avoir abandonné, et ne cessait de se faire des reproches à ce sujet. Mais bien sur, cela ne changeait rien à la situation, et elle n'allait jamais pouvoir rattrapper cette année perdue, ou encore voir sa fille faire ses premiers pas. Tout ce qu'elle pouvait faire, c'était de profiter du présent et du futur, et de tenter à offrir une belle vie à cet enfant. D'ailleurs, Kahlan semblait bien peu compliquée, puisqu'elle s'était rapidement habitué à cette tête qu'elle n'avait jamais vu auparavant, et avait commencé à explorer son nouvel univers. Au niveau caractère, elle semblait avoir hérité bien peu d'Oona puisqu'elle semblait bien plus calme que la jeune femme ne 'avait été durant son enfance, du moins si on se fiait au récits qu'avait pu faire la nourrice d'Oona. Si bien que rien ne perturba les retrouvailles entre mère et fille, si ce n'était ce sentiment d'angoisse qu'éprouvait Oona. Bien sur, elle savait que ce n'était pas la première fois qu'Eivind se battait, mais c'était quand même la première fois qu'elle en était au courant, et elle s'inquiétait pour lui. Bien sur, il savait se débrouiller, et il n'était pas seul, mais même les meilleurs guerriers pouvaient être vaincus, un jour. D'autant plus que dans des moments pareils, elle avait tendance à repenser à une scène qui s'était produite bien des années plus tôt, lorsqu'on avait ramené son père mort, tué par des orcs. Non, l'histoire ne pouvait pas se repeter, pas avec Eivind... Si bien que la jeune femme fut bien soulagée de le voir revenir. Elle posa doucement Kahlan par terre en lui tendant un jouet, avant de s'approcher d'Eivind pour s'occuper de sa plaie. Tout cela ressemblait fort à une scène de famille, sauf que les apparences étaient trompeuses et qu'ils étaient loin d'être une famille unie et aimante... D'ailleurs, rien n'obligeait Oona de lui panser ses plaies, après tout, c'était plus le travail d'une épouse, mais dans la tête de la jeune femme, il était impensable de faire autrement. On pouvait voir ça aussi comme une sorte de remboursement de dette puisqu'il avait fait la même chose pour elle même pas 48h auparavant, mais cela était bien plus. Elle ne voulait pas lui aider par obligation, mais tout simplement parce qu'elle s'inquiétait pour lui. Et le temps que mit Eivind pour réagir n'était pas vraiment un bon signe pour la jeune femme, si bien qu'elle lui posa tendrement la main sur le front, mais heureusement il n'avait pas de fièvre, mais ça pouvait toujours venir...
" Ca risque de faire mal."
Avec un chiffon propre qu'elle avait trempé dans la mixture préparée à cet effet, elle se mit à doucement nettoyer la blessure. et bien qu'elle s'efforçait à être le plus douce possible, elle savait déjà que cela allait le faire souffir.
"Tu as eu de la chance"
La blessure était tout de même assez profonde, mais elle ne semblait pas avoir provoquée de lesion importantes, du moins pas d'après ce qu'Oona pouvait voir. Donc si la blessure ne s'infectait pas, il avait de bonnes chances de guerrir complètement...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: I Need You - Oona   Lun 6 Fév - 20:32

OONA ♛
EIVIND
Eivind savait se battre, c’était surement la chose qui savait le mieux faire, à vrai dire, c’était assez triste, il aurait dû en être autrement. Personne ne devrait passer sa vie à se battre. La période de paix qu’avait connu la terre du milieu n’était plus. Tout semblait avoir été oublié et c’était en effet bien triste de devoir en arriver là. Si Eivind avait eu le choix, il aurait sûrement pris une autre route, une autre voie, mais ça n’avait jamais vraiment été possible pour le jeune homme. Il était assez heureux de la situation, même s’il savait qu’il devait trouver une solution pour bercer l’abcès, mais après tout, il n’y avait pas d’innombrables possibilités. Il connaissait assez la jeune femme pour savoir qu’elle ne lancerait pas le sujet, surtout si ça s’était passé comme il le pensait, elle avait dû tellement se sentir abandonné, délaissé, qu’elle devait le haïr.
Eivind avait cependant des doutes, il avait peur qu’elle ne le croit pas ou qu’elle s’énerve, ce qui risquait d’être le cas… Mais, il savait bien qu’il s’en voudrait s’il ne tentait pas l’aventure. Il était trop tard pour tout arranger mais ils pouvoir toujours recommencer une histoire. Il l’aimait trop pour la perdre une fois de plus, surtout en sachant que si elle avait eu la lettre, elle serait venue le rejoindre, après tout, cette version de l’histoire pouvait tout changer et Eivind était bien décidé à l’éclaircir. Intelligent, il cherchait donc une façon de lancer le sujet, sans vraiment la brusquer, après tout, c’était un sujet assez épineux, et il refusait de tout détruire avant même d’avoir pu s’expliquer. Il n’avait plus qu’à espérer que la jeune femme ait assez de courage pour l’entendre. C’était surement le seul moyen qu’ils avaient tous deux pour recoller les morceaux. Alors bien qu’il risquait de la perdre ainsi que Kalhan, il préférait ça à ne rien tenter, là au moins il avait la possibilité de la garder auprès de lui.
La blessure lui faisait mal, mais il était habitué à la vie à la dure, si bien qu’il ne broncha pas, a vrai c’était même plutôt agréable de la voir auprès de lui, surtout qu’elle semblait appliquer. Quant à leur fille, elle semblait bien plus intéressée par ses jouets que parce qu’étaient en train de faire ses parents. Une fois soignée, Eivind referma délicatement sa main autour du poignet d’Oona avant de poser son regard dans le sien avec tendresse. « Avant que tu n’épouses mon père… ou plutôt enfin… j’ai donné une lettre à ta nourrice pour que tu me rejoignes sous le vieux chène, j’ai attendu deux jours et deux nuits, mais tu n’es jamais venu … » La voix d’Eivind ne comportait aucun reproche, il voulait tout simplement connaitre la vérité.

aeromonster
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: I Need You - Oona   

Revenir en haut Aller en bas
 

I Need You - Oona

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Les Prêtresses de Cimmeria :: 1/4 ::
» Croiser le fer et les éléments [Svana Oona]
» never let me go (+) OONA
» Présentation de Oona Lunaria [Validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
. :: 
neverland
 :: Archives :: Première saison
-