.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Could you be the devil, could you be an angel... » || Iséndra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité


MessageSujet: « Could you be the devil, could you be an angel... » || Iséndra   Mar 28 Fév - 23:56

Iséndra Ҩ Aranel
« Qui a raté ses adieux
ne peut attendre grand-chose de ses retrouvailles »


Je fatiguais. Voilà plusieurs heures que je le niais, mais je fatiguais. Mes jambes, lourdes, paraissaient me tirer au sol, voulant me voir m'affaisser, m'étalant de tout mon long. Malheureusement pour elles, je n'étais pas des plus indéterminés, plutôt hargneux en mon genre.
L'après midi était déjà bien entamée. Les nuages, peu nombreux mais imposants, se coloraient déjà d'un doux rose, plus orangés à l'autre bout de leur étendue. Dieu sait combien de fois j'avais pu contempler pareilles couleurs.
Je n'étais pas de ces hommes à rester vers leur chez-eux, là où ils trouveraient, quoi qu'il arrive, un bon et chaud foyer, réconfortant après leur si pénible journée, dirait-il, foyer aussi chauffé par les flammes crépitantes que par l'amour de leurs proches, de leur famille. Je n'étais pas de ces hommes et ne le serais sans doute jamais, de par ma soif d'aventure, de conquête peut être, virevoltant ci et là, le vent chaud du combat et de leur peur, enivrant chaque pore de ma peau, séduisant mes traits, de fins filets de sang grimpant jusqu'à mes coudes. Puis, restant debout, seul, contemplant leurs regards vides à jamais, dans lesquels je m'efforçais de voir la peur que je leur avais fait ressentir, je laissais s'échapper de brefs murmurent s'en allant se dissoudre dans ce silence si pesant, qui lui même me rappelait ô combien j'étais seul. Puisque contrairement à ces hommes, je n'avais pas de famille. Enfin, plus. Le changement brutal de mon comportement les avait sans doute brusqués, et je les voyais comploter dans mon dos, me jugeant comme infâme et méprisant, ce que j'eu toujours pensé d'eux. Et dans leur dernier souffle, ils me hurlaient alors mon image de fou à lier, sur quoi je les achevait. Abrégeons, j'avais assez cogité pour le moment.
Ce n'était pas la première fois que je venais ici. Le Rohan était un de mes terrains de chasse favoris. J'y trouvais les hommes particulièrement naïfs. Je les jugeais beaucoup trop fiers, tout comme le Gondor ou ces pitoyables elfes, de choses qui n'auraient pas du se produire autrement.

Levant les yeux, j'apercevais, à une centaine de mètres devant moi, une forêt. Forêt dont le nom s'était rapidement encré dans ma mémoire, de part sa proximité avec la puissante et regrettée Isengard. Isengard dont j'avais beaucoup apprit, qui me fascinait au plus haut point. C'était donc face à Fangorn que je me trouvais. Mais je n'y pénétrerais pas en soirée, préférant caser cette tâche en matinée du lendemain, l'endroit ne m'inspirant pas grande confiance. Autant ne pas y aller la vue corrompue.

Cédant enfin au poids de mes jambes, je m'agenouillais. J'ôtais mon arc et son attirail, que je déposais précautionneusement aux côtés de ma lourde épée et de ma dague. La nuit prévoyant de se faire noire dans une grosse heure, je dressais rapidement mon petit feu habituel, alors alimenté de ce que je pouvais trouver au bord de la forêt. Je m'allongeais ensuite sur le dos, dans l'herbe fraîche, un bras recouvrant mes yeux.
fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: « Could you be the devil, could you be an angel... » || Iséndra   Dim 11 Mar - 15:14

Le vent caressait ton visage. Les yeux fermés, les bras écartés, tu savourais chaque moment, chaque délicieux frisson que te procurait ce souffle frais. Tes cheveux volaient autour de ton visage, et l'herbe verte à tes pieds chatouillait tes mollets.Tu ouvris doucement les yeux et rabaissais tes bras, de façon à les tenir au long de ton mince corps. T'approchant du ruisseau, tu y glissas doucement chacun de tes pieds, un à un. L'eau était froide, mais tu ne grimaça pas. Traversant le cours d'eau, tu te dirigeas doucement vers l'autre rive. Là. tu te laissas tomber dans l'herbe fraîche et tendre, et tu fermas les yeux, t'endormant ainsi dans cet endroit paisible où tu savais que tu ne risquais rien...

Tu te réveillas doucement quelques heures avant le crépuscule. T'étirant longuement, tu regardas l'eau couler, l'esprit dans un autre lieu, et une autre époque. tu pensais à tes parents. Que seraient-ils devenus, si on ne les avait pas tué? Seraient-ils heureux? Oui, sans doute. Tu t'approchas du ruisseau d'environ un mère de large et u regardas ton reflet, à quatre pattes. Tu portas ta main droite à ta joue du même côté, et tu fronça doucement tes sourcils. Ta peau était douce, tu n'avais pas de rides. On te donnerait facilement une vingtaine d'années, et pourtant... Tu en avais plus du double. Tu avais une plus grande connaissance, tu vivras aussi plus longtemps qu'un être humain moyen. Enfin, si on ne te tue pas avant. ton sang elfe jouait en ta faveur de ce côté là. Combien de temps vivras-tu? Tu étais certaine de ne pas être immortelle, comme ton père. Cependant, tu ne connaissais pas d'autre demi-elfes. Combien de temps vivent-ils? Ils ont du sang humain, ils n'ont donc pas cette invulnérabilité au court du temps. Tu soupiras. Cette semi-immortalité peut être vue comme une bénédiction ou une malédiction. Bénédiction car tu pourras vivre plus longtemps, et donc, théoriquement, être plus heureuse. Malédiction car tu verras d'autres êtres, qui eux ne le sont pas, mourir. Soupirant, tu te redressas, et te dirigea là où le vent t'emmenait...

En effet, tu aimais marcher au grès du vent, sans but précis. Tu aimais visiter le monde, rencontrer tes peuples, profiter de ta liberté. Car, au fond, quelque chose te dit que celle-ci va bientôt disparaître. Des chaînes se créerons autour de toi, entravant tes mouvement, t'empêchant de réaliser les actes que tu désires faire. Mais ces chaînes ne sont pas forcément quelque chose de mal. Elles peuvent être ta nouvelle source d'énergie. Ce qui te pousseraient à vivre. L'attachement envers quelqu'un. Peut-être. Mais peut-être n'est-ce qu'un sentiment vague, fruit de l'isolement, de l'enlèvement que tu as vécut...

Tu marchais depuis quelques heures, le soleil était déjà sur le point de disparaître à l'horizon. Tu vis la forêt qui avait autrefois cachée Isengard, et tu la longea doucement, susurrant une douce chanson que ton père avait pour habitude de chanter le soir, comme berceuse. Souriant, tu trottais doucement, ne sentant pas vraiment la fatigue dans tes jambes, ayant l'habitude de marcher durant des heures. Et puis, parfois, il t'arrivait de t'arrêter pour voir telle ou telle roche, pour te reposer et regarde les nuages dans le ciel, pour caresser doucement l'écorce des arbres, les yeux fermés, songeant aux histoires que ton père t'avait conté sur cet endroit... Tu étais tellement obnubilée par tes pensées et par l'histoire de ce lieu que tu ne sentis pas la présence de quelqu'un...

PS: Sorry du retard >.<
Revenir en haut Aller en bas
 

« Could you be the devil, could you be an angel... » || Iséndra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» The Sacrifice of Haiti "Pact with the Devil"
» Alignement NewJersey Devil
» Supernatural;; Sympathy For The Devil
» [Defense Devil] Présentation
» Ω I thought I saw the devil, this morning looking in the mirror,

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
. :: 
neverland
 :: Archives :: Première saison
-